Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers - Justice
Dossier : Mouvement des gilets jaunes

Biarritz : blessée par un tir de Flash-ball, Lola porte plainte

-
Par , , France Bleu Pays Basque, France Bleu

Victime d'un tir de Flash Ball en plein visage et gravement blessée lors d'une manifestation de gilets jaunes à Biarritz le 18 décembre dernier, la jeune étudiante de 18 ans a décidé de déposer plainte lundi, pour faire la lumière sur les circonstances de ce tir.

Les faits étaient survenus le 18 décembre dernier sur la grande plage de Biarritz
Les faits étaient survenus le 18 décembre dernier sur la grande plage de Biarritz © Radio France - Andde Irosbehere

Biarritz, France

C’est auprès du procureur de la République de Bayonne que Lola Villabriga a déposé plainte, pour "violences aggravées". Victime d’un tir de Flash-Ball lors d’une manifestation en marge de la préparation du G7 à Biarritz en décembre dernier, la jeune étudiante a été gravement blessée à la mâchoire. Elle affirme qu’elle ne faisait pas partie du cortège et filmait la scène avec une caméra appartenant à son école d’art. Opérée d’une fracture de la mâchoire à la clinique Aguilera de Biarritz, elle a attendu sa convalescence et plus d’un mois pour porter l’affaire en justice par l’intermédiaire de son avocate Sophie Bussière :

Sophie Bussière, avocate de Lola Villabriga

Le débat sur l'utilisation du Flash-Ball relancé

Le parquet va maintenant prendre connaissance du dossier et sans doute s’appuyer sur le rapport de l’IGPN, la police des polices, dont l’enquête est en cours. Mais pour Lola ce jour-là à Biarritz, policiers et gendarmes sont allés trop loin. Elle l’a dit le 16 janvier dernier dans un débat organisé par nos confrères de Mediapart. Lola souhaite également que le débat sur l'usage des armes dites intermédiaires soit évoqué. 

Si d’ici trois mois l’enquête du parquet n’avance pas, la défense de Lola envisage de saisir directement un juge d’instruction.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu