Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Biarritz : une auxiliaire de vie poursuivie pour violences sur une personne très âgée

-
Par , France Bleu Pays Basque, France Bleu

Une auxiliaire de vie sociale va devoir s'expliquer devant la justice pour des violences à l'encontre d'une personne âgée. Les faits se sont déroulés à Biarritz de janvier 2017 à octobre 2018. La prévenue conteste.

La Police Nationale est intervenue dans cette affaire
La Police Nationale est intervenue dans cette affaire © Maxppp - Alexandre MARCHI

Biarritz, France

Ana Maria est une auxiliaire de vie sociale expérimentée, née à Saint-Sébastien voila 51 ans. Elle est employée par une association d'Anglet qui aide à domicile les personnes dépendantes. Entre le mois de janvier 2017 et celui d'octobre 2018 elle se serait mal comportée avec une femme âgée de plus de 90 ans. Les faits se seraient déroulés au domicile de la victime, Annette, dont elle a la charge au quotidien. C'est le tuteur de la victime qui a porté plainte et dans la foulée licencié l'employée.

Des traces sur le corps

La police de Biarritz s'est déplacée au domicile de la nonagénaire qui a été transportée sur le centre hospitalier de la Côte Basque à Bayonne et prise en charge par l’unité médicale judiciaire. Des traces de violence ont été constatés sur le corps de la victime : ecchymoses, bleus, contusions....

La justice engage une procédure, la prévenue conteste

Ana Maria sera jugée le jeudi 16 mai 2019 devant le tribunal correctionnel de Bayonne pour des faits de "délaissement d'une personne incapable de se protéger et violence sur une personne vulnérable sans incapacité." L'avs nie les faits. Elle affirme que la vieille dame a chuté. En attendant le jugement de cette affaire, la prévenue continue de travailler pour l'association d'Anglet qui l'emploi depuis plusieurs années.