Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Biarritz Olympique : un suspect a avoué dans l'affaire de l'enregistrement clandestin de Jean-Baptiste Aldigé

-
Par , , France Bleu Pays Basque

Il avait enregistré les propos sans concessions de Jean-Baptiste Aldigé, à l'insu du président du club de rugby du Biarritz Olympique. Trois mois plus tard, l'homme a été identifié dans le cadre de l’enquête. Il a reconnu les faits et sera prochainement traduit en justice.

Jean-Baptiste Aldigé, président du BOPB
Jean-Baptiste Aldigé, président du BOPB © Radio France - Céline Arnal

Un suspect a avoué dans l'affaire de l'enregistrement audio des propos de Jean-Baptiste Aldigé. L'homme a reconnu être l'auteur de cet enregistrement réalisé à l'insu du président du Biarritz olympique, lors d'une réunion privée au stade Aguiléra le 15 septembre 2020. L'homme sera prochainement renvoyé devant la justice. L'affaire avait fait grand bruit lorsque France Bleu Pays Basque l'avait révélée. 

Des déclarations sans filtre  

Ce 15 septembre 2020, pendant plus de 5 heures, Jean-Baptiste Aldigé se livre à cœur ouvert face à 3 supporters du BOPB. Le patron du club de rugby ne mâche pas ses mots sur certains joueurs, sur des politiques comme le maire de Biarritz Maider Arosteguy ou sur les médias. 

Tout le monde en prend pour son grade, avec des formules parfois fleuries. Sauf que l'un des supporters enregistre discrètement toute la conversation qui va ensuite parvenir aux oreilles de plusieurs observateurs. 

Le prévenu plaide coupable

L'enquête ouverte après la plainte de Jean-Baptiste Aldigé a permis d'identifier l'individu. IL a été entendu par les policiers de Biarritz. L'homme a reconnu les faits. Il sera prochainement jugé dans le cadre d'une CRPC (comparution sur reconnaissance préalable de culpabilité). Il s'agit d'une sorte de "plaider coupable" à la française. Le prévenu pourra accepter, ou non, la sanction proposée par le procureur de la République. La réunion se déroulera à huis-clos dans le bureau du magistrat du parquet de Bayonne. La décision sera ensuite validée par un juge en audience publique. 

Nul doute que Jean-Baptiste Aldigé se constituera partie civile pour demander des dommages et intérêts. Notons que les deux autres supporters, également entendus dans le cadre de l’enquête, ne sont pas poursuivis.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess