Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Biarritz : pollution des eaux de baignade de la Grande Plage

jeudi 1 novembre 2018 à 16:34 Par Paul Nicolaï, France Bleu Pays Basque

La Grande plage de Biarritz est interdite à la baignade depuis le début d’après midi. Une fermeture préventive pour risque de dégradation momentanée de la qualité de l’eau. Des analyses sont en cours.

Drapeau violet sur la Grande Plage de Biarritz en raison d'un risque de pollution
Drapeau violet sur la Grande Plage de Biarritz en raison d'un risque de pollution © Radio France - Ttotte Darguy

Biarritz, France

Impossible, depuis le début d’après midi, pour les surfeurs et d’éventuels courageux baigneurs de faire plouf dans les eaux de la Grande Plage de Biarritz. En raison d'un risque de pollution des eaux les drapeaux rouge et violet ont été dressés sur la plage. Cela veut dire qu'il est interdit d'aller à l'eau à cause d'un risque de dégradation de la qualité des eaux.

Un trop plein dans les bassins de rétention

L'interdiction de la Grande Plage va se poursuivre jusqu'aux résultats des analyses biologiques qui sont en cours. Il semble que le risque de pollution provient du débordement des bassins de rétention de la ville. En raison des fortes pluies ils ont débordés. 

La Grande Plage de Biarritz interdite - Radio France
La Grande Plage de Biarritz interdite © Radio France - Ttotte Darguy
Drapeaux rouge et violet - Radio France
Drapeaux rouge et violet © Radio France - Ttotte Darguy