Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Bientôt 37 caméras de vidéosurveillance installées à Breil-sur-Roya

-
Par , France Bleu Azur

À Breil-sur-Roya, dans les Alpes-Maritimes, la mairie installera bientôt 37 caméras de vidéosurveillance. Le village compte un peu plus de 2.000 habitants. Dans les rues de la commune, le futur dispositif divise.

Breil-sur-Roya, dans les Alpes-Maritimes, compte un peu plus de 2 000 habitants
Breil-sur-Roya, dans les Alpes-Maritimes, compte un peu plus de 2 000 habitants © Radio France - Maya Baldoureaux-Fredon

La commune de Breil-sur-Roya, 2.000 habitants, dans les Alpes-Maritimes, installera bientôt 37 caméras de vidéosurveillance. Un nombre qui interpelle, vu la taille de la commune. Dans les rues du village, les avis sont partagés : "37 caméras dans un village ? Mais c'est énorme !" s'exclame Stéphanie. "Lutter contre l'insécurité ? Mais quelle insécurité ?" s'interroge son amie Caroline. "C'est pour voir qui raye une voiture une fois par trimestre ?" "C'est la mode maintenant, dans les Alpes-Maritimes, on met des caméras partout ! Je ne vois vraiment pas à quoi ça sert", regrette Marie. "Il y a des choses bien plus urgentes à reconstruire."

Au contraire, Tony, lui, est pour : "Quand on a rien à se reprocher, on n'a pas peur des caméras." "C'est très bien, des fois il y a trop de bruits, des gens qui mettent de la musique très fort, de la drogue, la police vient de temps en temps", témoigne une habitante. "Tout est sans arrêt dégradé ! Alors les caméras, c'est une bonne idée", juge Doumé. 

Les routes d'entrée et de sortie du village seront notamment surveillées
Les routes d'entrée et de sortie du village seront notamment surveillées © Radio France - Maya Baldoureaux-Fredon

Lutter contre les incivilités 

Le but est de lutter contre les incivilités, les dégradations, le dépôt de déchets sauvages et les cambriolages. "À l'entrée de Breil, nous aurons une caméra à lecture de plaque d'immatriculation pour savoir qui entre et sort, et aider les gendarmes dans leurs enquêtes. Et puis deux autres caméras pour les incivilités qui donneront sur la place, où il y a régulièrement des dépôts sauvages", explique Daniel Giordan, adjoint au maire en charge de la sécurité. 

"37 caméras ça ne veut pas dire 37 sites différents sous vidéoprotection : en fait, il n'y en aura qu'une douzaine." -Sébastien Olharan, maire de Breil-sur-Roya

Mais pourquoi autant de caméras ? Le maire, Sébastien Olharan rassure : "37 caméras ça ne veut pas dire 37 sites différents sous vidéoprotection : en fait, il n'y en aura qu'une douzaine. Mais quand on en met sur les routes, pour lire les plaques d'immatriculation, il en faut trois ou quatre au même endroit, explique-t-il. Il y en aura aussi sur les principales places du village, à proximité des établissements scolaires et de la crèche".

L'installation de ces caméras devrait coûter dans les 100.000 à 150.000 euros. La mairie espère en installer déjà une première moitié d'ici la fin de l'année. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess