Faits divers – Justice

Bientôt la fin de la guerre des poubelles dans le sud Sarthe ?

Par Julie Le Duff, France Bleu Maine lundi 23 février 2015 à 17:11

Justice
Justice © Radio France

Après des mois de conflit sur fond d'actions en justice, le dialogue est renoué entre le syndicat mixte du Val de Loir et le collectif des usagers. Un consensus pourrait être validé début mars.

C'est peut-être l'épilogue d'un très long feuilleton dans le sud Sarthe, après plus d'un an de fronde des habitants contre la nouvelle tarification des ordures ménagères . Alors que 2000 recours ont été déposés auprès du tribunal d'instance de La Flèche, le Syndicat mixte et le Collectif Val-de-Loir officialisent la reprise des discussions.

Des procédures trop longues en justice

"Le tribunal d'instance renvoie systématiquement vers le tribunal administratif de Nantes sur un point juridique particulier [la légalité d'une délibération de 2013, NDLR], ce qui veut donc dire au moins deux ans d'attente ", explique Marc Blachère, du Collectif Val-de-Loir. "Ensuite, le temps que le dossier revienne à La Flèche, ce sera encore un an supplémentaire. Nous n'avons pas lancé ces actions pour faire traîner nos affaires trois ans . Et puis ces impayés qui s'accumulent commencent à poser problème au Syndicat mixte" .

D'où l'idée de finalement régler le conflit à l'amiable . Le Collectif demande le retour à une collecte des ordures en porte-à-porte, "le plus vite possible, même si on sait que c'est compliqué ", précise Marc Blachère, qui évoque "le courant de l'année 2016 ". L'autre point concerne le nerf de cette guerre des poubelles : l'argent. "Nous voulons que la collectivité s'engage à contenir, voire réduire les factures, qui ont considérablement augmenté pour au moins 2/3 des usagers ", estime Marc Blachère. Enfin, le Collectif réclame la mise en place d'une structure de concertation sur le service.

Décision début mars

En contrepartie, le collectif Val-de-Loir s'engage à se désister des actions engagées en tant que personne morale, et à appeler ses adhérents à faire de même. Les factures seraient également payées. Une réunion du comité du Syndicat mixte est prévue le 3 mars pour examiner ces demandes. L'assemblée générale du Collectif Val-de-Loir se prononcera le 7 mars.