Infos

Moins de morts mais plus d'accidents dans l'Hérault ces six premiers mois de l'année

Par France Bleu Hérault, France Bleu Hérault lundi 22 août 2016 à 19:07

30 personnes ont perdu la vie dans l'Hérault au premier semestre 2016
30 personnes ont perdu la vie dans l'Hérault au premier semestre 2016 © Maxppp -

Sur les six premiers mois de l'année 2016, la mortalité routière a baissé dans le département, 24 morts de moins. Mais ce bilan encourageant reste à nuancer, le nombre d'accidents a augmenté de 15 %.

Le nombre de décès sur les routes de l'Hérault a chuté de 44,6% au premier semestre 2016. On passe de 54 tués en 2015 à 30 aujourd'hui. Il faut toutefois  modérer cette amélioration : "Il y a une augmentation du nombre d'accidents et de blessés" explique Catherine Mallet, la coordinatrice de la sécurité routière à la préfecture de l'Hérault. "Il y a encore des gens qui se croient seuls sur la route, et de nombreux accidents pourraient être évités. Il faut toujours penser qu'un danger peut survenir de n'importe où".

15 % d'accidents en plus au premier semestre 2016

En effet si le nombre de tués diminue, les accidents et le nombre de blessés ont augmenté de 15% d'accidents ce semestre.

Le bilan de l'été 2016 n'est pas encore définitif, mais les premiers chiffres du mois de juillet sont aussi accablants. 15 personnes sont mortes le mois dernier, c'est 50% de plus par rapport à juillet 2015.

"La plupart des accidents interviennent à moins de 15 km du domicile".

Et ces accidents ne sont pas forcément la conséquence des gros week-ends de chassé-croisé. Certes, le trafic est plus dense, mais les conducteurs locaux sont les principaux responsables de ces chocs mortels. _"Le plus souvent, les accidents ont lieu à moins de 15 km du domicile, mais aussi sur le trajet pour se rendre au travail. Il ne faut pas croire que parce qu'on a une augmentation du trafic que cela influe sur les accidents, les principaux responsables d'accidents mortels sont des locaux", _ajoute Catherine Mallet.

Les locaux sont le plus responsables des accidents mortels

"Il y a encore beaucoup d'efforts à faire".

Face à cet état des lieux plus que contrasté,  Catherine Mallet insiste, il faut redoubler de vigilance sur les routes. Elle appelle en particulier les usagers de la route à mieux cohabiter ensemble. Cyclistes, deux-roues, voitures et piétons doivent faire davantage attention les uns aux autres. "Il y a encore beaucoup d'efforts à faire" dans ce sens-là souligne la coordinatrice de la sécurité routière.

Partager sur :