Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Bilan sécurité 2019 en Moselle : moins de morts sur les routes et moins de cambriolages

-
Par , France Bleu Lorraine Nord

Les cambriolages de logements ont chuté de 9,1% l'année dernière en Moselle, les vols avec violence aussi, - 6,7%. Ce sont deux des enseignements du bilan 2019 sur la délinquance et la sécurité routière dévoilé mardi par le préfet, Didier Martin.

45 personnes sont mortes dans des accidents de la circulation en Moselle en 2019.
45 personnes sont mortes dans des accidents de la circulation en Moselle en 2019. © Maxppp - Lionel Vadam

45 personnes sont mortes en 2019 sur les routes de Moselle, soit trois de moins qu'en 2018, selon les chiffres dévoilés mardi par le préfet du département, Didier Martin, soit une baisse de 6,3%. Le nombre d'accidents, 385, est en baisse de 2,3%, le nombre de blessés, 490, est en baisse également de 8,2%. Une baisse qui correspond à la tendance nationale, puisque l'année 2019 en France enregistre le chiffre de mortalité sur les routes de France le plus bas de l'histoire des statistiques de la sécurité routière.

Cartographie des accidents mortels sur les routes de Moselle en 2019.
Cartographie des accidents mortels sur les routes de Moselle en 2019. - Préfecture de la Moselle

11 piétons mortellement fauchés par des voitures

Ce qui inquiète les autorités en revanche, c'est que parmi les morts de la route. Il y a 11 piétons, principalement des personnes âgées, renversées par des voitures. Pour le préfet, il y a donc un travail de prévention à faire, en lien avec les maires des communes. Les causes principales de ces accidents mortels restent la vitesse, l'alcool et le non-respect du code de la route. Pour limiter ces comportements dangereux, les forces de l'ordre ont réalisé plus de 155 000 dépistages d'alcoolémie et de stupéfiants. 3% de ces contrôles se sont avérés positifs.

Les cambriolages de logements ont chuté de 9,1%

Les cambriolages de logements ont chuté de 9,1% l'an dernier en Moselle. Les vols avec violence aussi, - 6,7%. Un phénomène cependant inquiète les autorités : les vols liés aux automobiles. Ils sont en hausse de 8% par rapport à 2018. Plus de 5000 vols l'année dernière en Moselle, des vols à la roulotte mais pas que, comme l'explique Didier Martin, le préfet du département. Certaines pièces sont très recherchées : "Ce sont souvent des rétroviseurs, des pare-chocs, des essuies-glaces, des jantes de voitures qui sont volés. Les malfaiteurs sont à la recherche d'un certain type de pièces. Certains viennent carrément une liste, des commandes."

Cette forme de délinquance n'est pas nécessairement locale, mais souvent le fait de bandes organisées venues d'autres départements. Ce qui complique la tâche des gendarmes, sous les ordres du colonel Philippotin : "Le phénomène des vols à la roulotte "local" existe toujours, mais on est de plus en plus confronté à des groupes organisés, qui viennent d'autres départements. Nous avons notamment identifié un groupe qui venait de Seine-et-Marne, et venait faire des sortes de raids, une semaine dans notre département." Sur ces affaires qui dépassent le cadre du département, les gendarmes travaillent en collaboration avec l'Office central de lutte contre la délinquance itinérante

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu