Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers - Justice

Billère : cinq fêtards contrôlés en état d'ivresse dans la nuit de samedi à dimanche, l'un en garde à vue

-
Par , France Bleu Béarn

La préfecture des Pyrénées-Atlantiques organisait une opération de sensibilisation aux dangers de l'alcool au volant, à la boîte de nuit le 64 à Billère. Policiers et gendarmes ont ensuite procédé à des contrôles d'alcoolémie à la sortie de la discothèque.

Les forces de l'ordre ont arrêté une quarantaine de véhicules au rond-point de la sortie de la discothèque.
Les forces de l'ordre ont arrêté une quarantaine de véhicules au rond-point de la sortie de la discothèque. © Radio France - Manon Claverie

Thomas a "joué, et perdu". Il avait pourtant gagné son match de foot l'après-midi, puis passé la soirée avec ses coéquipiers dans la boîte le 64 à Billère (Pyrénées-Atlantiques) mais a été contrôlé, vers 5 heures du matin, au volant de sa voiture. Avec 0,50 mg/L d'alcool puis 0,52 mg/L presque une heure plus tard (la limite autorisée est à 0,25 mg/L) son permis de conduire lui est confisqué par les gendarmes. L'autorité préfectorale pourra ensuite décider de le lui suspendre pendant deux à six mois car, au-dessus de 0,40 mg/L, il est en délit. En tout, la quinzaine de forces de l'ordre présents au rond-point de la sortie de la discothèque ont contrôlé une quarantaine de véhicules. Résultat : cinq conduites en état d'ivresse et une garde à vue pour un taux de 0,85 mg/L. 

Sept accidents mortels à cause de l'alcool en 2019

Avec 46 morts sur les routes du département en 2019, le nombre d'accidents mortels "est au plus haut depuis huit ans", regrette le directeur de cabinet du préfet Christian Védélago. Parmi ces 46 personnes, sept ont perdu la vie à cause de l'alcool. Il compte donc "multiplier les contrôles, en ville comme sur les routes départementales et utiliser tous les moyens de répression à disposition". 

Les taxis restent une option sûre... quand on parvient à en trouver.  - Radio France
Les taxis restent une option sûre... quand on parvient à en trouver. © Radio France - Manon Claverie

Il a cependant été rassuré de voir, pendant l'opération de sensibilisation organisée de 1 heure à 4 heures du matin devant la boîte de nuit, que plusieurs groupes d'amis avaient désigné une personne SAM, qui ne boirait pas, pour les conduire chez eux après la fête.  Mais il convient que sans ça, si l'on souhaite boire plus d'un verre, difficile de trouver un moyen de rentrer chez soi ensuite. "Les taxis sont difficiles à trouver, il existe une navette étudiante le jeudi soir en centre-ville mais la plupart des discothèques sont situées en périphérie. Ce sont à leurs gérants d'assurer le retour de leurs clients puisque ce sont eux qui génèrent le trouble", estime Christian Védélago. "Nous, nous pouvons les aider à nouer des partenariats avec des transporteurs, par exemple. Mais la collectivité n'a pas à prendre cela en charge car nous ne préconisons pas la vente d'alcool".

Reste également la possibilité, en Béarn, de passer par l'application Tcha Tcha, qui met en relation des particuliers à jeun et des fêtards pour rentrer en covoiturage. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu