Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Bischheim : un adolescent de 16 ans se noie dans le plan d'eau de la Ballastière

lundi 23 avril 2018 à 10:55 Par Céline Rousseau, France Bleu Alsace, France Bleu Elsass et France Bleu

Un adolescent de 16 ans est mort noyé dimanche après-midi à Bischheim (Bas-Rhin). Il s'amusait avec des amis sur le plan d'eau de la Ballastière, interdit à la baignade à cette période de l'année.

Le plan d'eau de la Ballastière à Bischheim (Bas-Rhin)
Le plan d'eau de la Ballastière à Bischheim (Bas-Rhin) - Google street view

Bischheim, France

Un adolescent de 16 ans s'est noyé dimanche après-midi dans le plan d'eau de la Ballastière à Bischheim (Bas-Rhin). Selon ses amis, il a coulé à pic dans la gravière. 

Les pompiers l'ont repêché à 8 mètres de profondeur. Il est mort dans la soirée de dimanche à l'hôpital à Strasbourg.

L'adolescent se trouvait dans un endroit dangereux interdit à la baignade été comme hiver indique le maire, Jean-Louis Hoerlé, joint par France Bleu Alsace. 

"La baignade autour du plan d'eau de la Ballastière est interdite. Elle est simplement _autorisée et surveillée les deux derniers week-end de juin et les mois de juillet et août_, avec des maîtres nageurs-sauveteurs, à un endroit où elle n'est pas dangereuse. Là où le corps de l'adolescent a été repêchée, la baignade est dangereuse et jamais autorisée, car les profondeurs descendent à 8 mètres et plus et les secours ont dû mal à y accéder"