Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Cinq interpellations après la fusillade qui a fait un mort ce week-end à Blagnac

-
Par , France Bleu Occitanie, France Bleu

Selon nos informations, il s'agit de la 27e fusillade depuis un peu plus d'un an dans la région toulousaine. La piste d'un règlement de comptes sur fond de différend amoureux est privilégiée par les enquêteurs.

Illustration police
Illustration police © Radio France

Cinq individus ont été placés en garde à vue après la fusillade qui a fait un mort à Blagnac dans la nuit de samedi à dimanche. Ils sont suspectés d'avoir participé de près ou de loin à la fusillade place de Catalogne, tout près du magasin Leclerc. Leur victime ? Un jeune homme de 26 ans qui se trouvait dehors en pleine rue dans ce quartier résidentiel lorsqu'il a été pris pour cible par un homme juché sur un scooter. Il est alors environ 1h40 du matin. La police et les pompiers se sont rapidement rendus sur place. Ils n'ont cependant pas réussi à réanimer le jeune homme, qui est donc décédé.  

27 fusillades depuis le début de l'année 2020

Cette fusillade est la dernière d'une longue série dans la région toulousaine  Selon nos informations, il s'agit de la 27e depuis le début de l'année 2020, le plus souvent sur fond de trafic de stupéfiants. Mais cette fois-ci, cette piste semble être écartée par les enquêteurs qui privilégient l’hypothèse d'un différend amoureux. L'enquête a été confiée à la direction territoriale de la police judiciaire.

La colère des syndicats de police

Un enchaînement de violences qui provoque la colère des syndicats de police. Dans un communiqué, l'Unité SGP exhorte les responsables politiques et gouvernementaux à "prendre toute la mesure de la dérive de notre société, la banalisation d'actes d'une extrême violence assortis d'une réelle volonté de tuer, concrétisée par la dramatique actualité nationale qui chaque jour apporte son lot de démonstrations à cet inquiétant constat".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess