Faits divers – Justice

Blagnac : il détournait l’essence des voitures d’Airbus

Par Olivier Lebrun, France Bleu Toulouse et France Bleu jeudi 24 septembre 2015 à 14:32

800 pleins aux frais d'Airbus dans les stations-service de Toulouse
800 pleins aux frais d'Airbus dans les stations-service de Toulouse © Radio France - Olivier Lebrun

Cet employé d’une société de nettoyage roulait à l’œil depuis 18 mois. Il faisait le plein avec les cartes essence du parc automobile d’Airbus. Il y en a pour 53 000 € de préjudice.

Il avait fait 800 pleins en l’espace de 18 mois dans les stations-service de Toulouse. L’employé d’une société de nettoyage filiale d’Airbus connaissait toutes les combines, puisqu’il était chargé de l’entretien du parc automobile des salariés de l’avionneur. Il avait les clefs de toutes les voitures, et pouvait donc se procurer les cartes essence à l’intérieur des véhicules.

Chaque semaine, il prenait des cartes essence pour aller faire le plein dans des stations-services, pas plus de 180 €, le seuil autorisé à chaque retrait, avant de les remettre dans les voitures. Il a utilisé une centaine de cartes essence au total.

Ni vu ni connu, une combine bien rodée

L’homme d’une quarantaine d’années en faisait profiter ses copains et un complice qui l’aidait à remplir les jerrycans dans les stations. L’essence était revendue à des proches. Un petit commerce qui permettait à ces deux pères de famille d'une quarantaine d'années d’arrondir leurs fins de mois.

Mais Airbus a fini par s’étonner de ces notes de carburant exorbitantes, surtout quand les voitures restaient au garage. Alertée, la police de Blagnac a visionné les vidéos des caméras de surveillance des stations-service toulousaines pour finalement coincer l’escroc.

Devant l’ampleur du préjudice : 53 000 €, l’employé indélicat et son complice sont passés aux aveux. Jugé en comparution immédiate jeudi après midi, l'escroc a été condamné à 15 mois de prison dont 6 mois ferme, mais il n'ira pas en prison, sa peine sera aménagée.