Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Blamont : un homme interpellé pour violences conjugales après avoir étranglé sa compagne

-
Par , France Bleu Belfort-Montbéliard

L'homme aurait frappé sa compagne à coups de poing et l'aurait l'étranglé. Le mis en cause aurait aussi proféré des insultes racistes à l'encontre d'un gendarme pendant son interpellation. Auditionné ce dimanche 25 avril, il sera jugé pour violences conjugales.

Les faits se sont déroulés dans la nuit du 24 au 25 avril
Les faits se sont déroulés dans la nuit du 24 au 25 avril © Maxppp - Lionel Vadam

Un habitant de Blamont, dans le Doubs, âgé de 25 ans interpellé pour des faits de violences conjugales dans la nuit de samedi 24 avril à dimanche 25 avril. 

Les gendarmes sont intervenus une première fois vers 21 heures. Une jeune femme de 24 ans, les a appelés après une dispute dans un contexte de séparation. À ce moment-là, son compagnon est parti dans sa famille. Elle décide d'en faire de même, mais se ravise et décide de passer la nuit à son domicile. 

Son compagnon revient lui aussi, vers 3 heures du matin, alcoolisé, c'est là, qu'il aurait été particulièrement violent. Selon la Gendarmerie, la plaignante raconte qu'il lui a mis des gifles, des coups de poing au visage et qu'il l'a étranglé

Une interpellation houleuse

Prévenus, les gendarmes interviennent une seconde fois, mais le mis en cause se rebelle et profère des insultes racistes à l'encontre d'un des militaires. Le jeune homme se débat, finalement les forces de l'ordre parviennent à l'embarquer. 

Le suspect a passé la nuit en cellule de dégrisement, il avait un taux d'alcoolémie d'environ 1 g par litre de sang. Après avoir été auditionné, sa garde à vue a été levée dimanche soir. Il sera convoqué devant la justice le 21 juin.

.
. © Radio France - Radio France
Choix de la station

À venir dansDanssecondess