Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Blocage de l'autoroute A1 dans la Somme : dix personnes en garde à vue

-
Par , France Bleu Picardie, France Bleu

Dix personnes on été placées en garde à vue lundi à Amiens dans le cadre de l'enquête sur le blocage de l'autoroute A1 à Roye dans la Somme fin août par les gens du voyage

Les gens du voyages bloquent l'autoroute A1 à Roye dans la Somme le 29 août
Les gens du voyages bloquent l'autoroute A1 à Roye dans la Somme le 29 août © Maxppp - Dominique Touchard

Trois mois après le blocage de l'autoroute A1 par les gens du voyages à hauteur de Roye dans la Somme, dix personnes ont été placées en garde à vue à Amiens mais aussi dans d'autres régions, a confirmé Bernard Farret, le procureur de la République d'Amiens, à France Bleu Picardie

L'enquête conduite par les gendarmes a permis d'identifier et de convoquer 11 personnes, soupçonnées d'être impliquées dans l'installation d'un barrage sur l'autoroute A1 dans la nuit du vendredi 28 au samedi 29 août 2015. 

Les dix personnes placées en garde vue, toutes issues de la communauté des gens du voyage, sont âgées de 22 à 48 ans. Elles sont soupçonnées de vol en réunion, dégradation par incendie et entrave à la circulation. 

Le barrage tenu par une soixantaine de gens du voyage avait provoqué de gros embouteillages sur l'autoroute A1, l'une des plus fréquentées d'Europe, car il s'agissait d'un week-end de retour de vacances. 

Les gens du voyage avaient mené cette action spectaculaire afin d'obtenir une permission de sortie pour l'un des leurs afin de participer aux obsèques de son père, tué dans la fusillade qui a fait quatre morts dont un gendarme et un bébé le 25 août à Roye dans la Somme. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess