Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Bobigny : un élève de maternelle fait un malaise en pleine canicule

-
Par , France Bleu Paris

Un élève de l'école maternelle Edouard Vaillant à Bobigny a fait un malaise ce mardi après-midi après la sieste. Il a été évacué par les pompiers.

Pompiers, photo d'illustration
Pompiers, photo d'illustration © Maxppp - Maxppp

La température continue de grimper dans les établissements scolaires, notamment en Seine-Saint-Denis. À Bobigny, un élève de 3 ans, a fait un malaise ce mardi après-midi pendant le temps de sieste.

Un malaise pendant la sieste

L'enfant, en petite section, avait du mal à se réveiller de sa sieste et montrait un état inquiétant. Les pompiers ont été appelés sur place, ont suspecté un "coup de chaud" et on "refroidit" le  petit à coups de brumisateur avant de l'emmener à l'hôpital Jean Verdier de Bondy. Le garçon a finalement pu rentrer chez lui en fin de journée avec sa maman. L'enfant est connu pour avoir des problèmes de santé récurrents, mais impossible de confirmer si c'est vraiment la chaleur qui a provoqué ce malaise.

Pas de fermeture d'écoles à Bobigny

Malgré la demande du syndicat SnuiPP qui réclame la fermeture des écoles dans le département jeudi et vendredi, jours de pic de la canicule, la mairie de Bobigny n'a pas prévu de prendre cette mesure. "Ce ne serait pas rendre service aux parents qui n'ont pas forcément la possibilité de s'occuper des enfants ces jours-là et rien ne prouve que les petits ne traîneraient pas dehors au lieu d'avoir école, ils ne seront plus plus protégés dans ce cas", explique un collaborateur du maire. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess