Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Incendie dans un immeuble à Bobigny : une quatrième personne est morte, une jeune femme de 25 ans

vendredi 28 décembre 2018 à 0:16 - Mis à jour le vendredi 28 décembre 2018 à 17:36 Par Jocelyne Jean, France Bleu Paris et France Bleu

L'incendie s'est déclaré ce jeudi soir au 1er étage d'un immeuble de la cité Paul Eluard à Bobigny. Le bilan est de quatre morts, dont une femme de 42 ans et ses deux fillettes, âgée de 3 et 7 ans. Le papa est toujours en état d'urgence absolue. Une jeune femme de 25 ans est morte ce matin.

Incendie immeuble cité Paul Eluard à Bobigny le jeudi 27 décembre
Incendie immeuble cité Paul Eluard à Bobigny le jeudi 27 décembre © Radio France - Nathalie Domenego

Bobigny, France

Le feu s'est déclaré vers 21h20 jeudi soir au premier étage d'un immeuble qui en compte 18 dans la cité Paul Eluard à Bobigny. Les flammes se sont propagées dans le couloir et ont dégagé énormément de fumées toxiques. Le dernier bilan vendredi soir fait état de quatre morts dont une femme de 42 ans et ses deux fillettes, l'une âgée de 3 ans et l'autre âgée de 7 ans . Les corps sans vie des trois victimes ont été retrouvés "à proximité ou dans l'ascenseur". Trois locataires ont été extraits par les pompiers, brûlées et intoxiquées. Une jeune femme de 25 ans est décédée ce vendredi matin à l'hôpital des suites de ses blessures. Sa maman de 43 ans et ses deux soeurs de 11 et 21 ans sont toujours blessées mais leurs jours ne sont plus en danger.  Le pronostic vital du papa des deux petites victimes,âgé de 48 ans est toujours engagé.  Une dernière victime âgée de 17 ans est hors de danger. 

"J'ai crié aux gens de sortir"

L'incendie a été éteint vers 23 h 10. Une centaine de sapeurs pompiers étaient sur place venus d'une quinzaine de centre. Selon des témoignages recueillis par l'AFP, le feu aurait pris dans une chambre avant de se propager. Pris de panique, les habitants de l'appartement se seraient précipités à l'extérieur en criant à leurs voisins de sortir eux aussi.  Laetitia, qui habite au rez-de-chaussée, était, elle, à l'extérieur du bâtiment lorsqu'elle a vu les flammes: "j'ai crié aux locataires de sortir. Les gens ont paniqué. J'ai vu des gens sortir brûlés".

Les causes de l'incendie sont encore inconnues

L'immeuble, situé à une centaine de mètres de la mairie de Bobigny, _"n'est pas insalubre"_, a encore expliqué Sonia, une autre habitante. "J'en ai vu des incendies depuis que j'habite ici, mais c'est la première fois qu'il y a des morts".  Zafer, qui habite aussi l'immeuble, dit avoir "déjà signalé à plusieurs reprises à l'office HLM que les normes de sécurité ne sont pas respectées dans la tour". Il y a quelques mois un incendie avait eu lieu dans ce même immeuble sans faire de morts. Le maire de Bobigny Stéphane de Paoli s'est rendu sur place. Il assure que cet immeuble était entretenu. Une cellule psychologique a été ouverte.

Plusieurs incendies meurtriers se sont produits en Seine-Saint-Denis cette année.  Le 30 juillet, un feu dans un immeuble d'Aubervilliers avait provoqué la mort d'une mère et de ses trois enfants. Un enfant de 10 ans, soupçonné d'avoir provoqué le sinistre en jouant avec un briquet et un torchon dans l'immeuble, a été inculpé. Pénalement non responsable en raison de son âge, il avait été contraint à une mesure d'éloignement de la commune.  A peine un mois plus tard, un incendie dans un immeuble d'habitation de la même commune avait fait sept blessés graves, dont cinq enfants.  Samedi soir, deux hommes sont morts après l'incendie d'un pavillon qu'ils squattaient à Drancy.