Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Fermer
Retour
Culture – Loisirs

EN IMAGES - Dans les cuisines de l'Auberge Saint-Walfrid, tous derrière Matthieu Otto, candidat au Bocuse d'Or

lundi 28 janvier 2019 à 17:36 Par Magali Fichter, France Bleu Lorraine Nord et France Bleu

Ce mercredi, Matthieu Otto défendra les couleurs de la France au Bocuse d'or, à Lyon, le plus prestigieux des concours de gastronomie. Le Mosellan est second à l'Auberge Saint-Walfrid, restaurant étoilé de Sarreguemines. Sur place, le chef et les équipes sont à fond derrière "leur" candidat.

Deux cuisinières de l'équipe de l'Auberge Saint-Walfrid s'entraînent au «clapping» pour Matthieu Otto
Deux cuisinières de l'équipe de l'Auberge Saint-Walfrid s'entraînent au «clapping» pour Matthieu Otto © Radio France - Magali Fichter

Sarreguemines, France

Mercredi 30 janvier, c'est le jour J pour Matthieu Otto. Le cuisinier sarregueminois, second de l'Auberge Saint-Walfrid, est en finale mondiale du Bocuse d'or, à Lyon, le plus prestigieux concours de la gastronomie. Il devra cuisiner deux plats pendant plus de cinq heures, et séduire le palais d'un jury rempli de chefs étoilés du monde entier. Heureusement, il peut compter sur des supporters acharnés, et notamment toute l'équipe de son restaurant.

Les récompenses de Matthieu Otto, à l'Auberge Saint-Walfrid à Sarreguemines (Moselle). Janvier 2019. - Radio France
Les récompenses de Matthieu Otto, à l'Auberge Saint-Walfrid à Sarreguemines (Moselle). Janvier 2019. © Radio France - Magali Fichter

Fermeture exceptionnelle pour aller soutenir Matthieu Otto

L'Auberge Saint-Walfrid, restaurant étoilé de Sarreguemines, est d'ailleurs fermée pendant tout ce début de semaine, pour que tout le monde, du chef aux commis, puisse venir à Lyon soutenir Matthieu Otto. Mais nous avons pu passer une tête dans les cuisines avant le grand départ. Et au milieu des jus qui mijotent dans les casseroles, des rutilants pianos de cuissons et des grand plans de travail, on trouve un immense tableau blanc dédié à Matthieu Otto.

Le tableau de soutien à Matthieu Otto, dans les cuisines de l'Auberge Saint-Walfrid à Sarreguemines (Moselle). Janvier 2019. - Radio France
Le tableau de soutien à Matthieu Otto, dans les cuisines de l'Auberge Saint-Walfrid à Sarreguemines (Moselle). Janvier 2019. © Radio France - Magali Fichter

Je suis stressée, j'ai mal au ventre, je pourrais pleurer tous les jours !" - Virginie, chef de partie

Les mots "Paris" (finale du Bocuse France) et "Turin" (finale du Bocuse Europe) sont déjà rayés. Des coupures de presse rappellent le parcours du chef. Et en dessous de la phrase "Bravo champion", un compte à rebours, rectifié chaque jour par Virginie, chef de partie aux entrées : "Tous les jours, j'enlève un jour, je regarde le chef et je lui dis : "On y est bientôt !" Je suis stressée, j'ai mal au ventre, je pourrais pleurer tous les jours !". 

Virginie, chef de partie à l'Auberge Saint-Walfrid, écrit sur le tableau de soutien à Matthieu Otto. Sarreguemines (Moselle), janvier 2019. - Radio France
Virginie, chef de partie à l'Auberge Saint-Walfrid, écrit sur le tableau de soutien à Matthieu Otto. Sarreguemines (Moselle), janvier 2019. © Radio France - Magali Fichter

Du stress à distance, puisque Matthieu s'entraîne à Paris, à l'école Ferrandi, depuis plusieurs mois déjà. Et pourtant, ici, son équipe vit la préparation à 100% : "On l'a aidé quand il était encore ici, explique Virginie. On s'est entraînés avec lui, ne serait-ce que pour lui faire la vaisselle, ou lui éplucher les légumes, ou venir lui donner un coup de main le dimanche. Donc forcément, ça nous regarde aussi, ça nous touche. On fait pas le concours, mais c'est tout comme ! On fait le concours des supporters", sourit la jeune chef de partie.

Clapping et perruques tricolores

Deux cuisinières de l'équipe de l'Auberge Saint-Walfrid s'entraînent au «clapping» pour Matthieu Otto. Sarreguemines (Moselle), janvier 2019. - Radio France
Deux cuisinières de l'équipe de l'Auberge Saint-Walfrid s'entraînent au «clapping» pour Matthieu Otto. Sarreguemines (Moselle), janvier 2019. © Radio France - Magali Fichter

Ils ont déjà préparé leurs perruques bleu blanc rouge, et dans les cuisines, entre deux services, ils s'entraînent aussi à donner de la voix ou à effectuer un "clapping" pour leur champion. Jordan, qui était son commis au Bocuse France, espère "un maximum de bruit" à Lyon. Impossible, de toute façon, de déconcentrer Matthieu Otto : "Il est imperturbable. Quand il est dans son truc, rien ne peut le déranger (...) il est rigoureux, il travaille carré, vite, propre. C'est notre modèle à tous ici." "C'est quelqu'un qui ne lâche jamais, peu importe les critiques. C'est un vainqueur, il est programmé pour gagner", renchérit Virginie.

Des artichauts en attente d'être préparés dans les cuisines de l'Auberge Saint-Walfrid à Sarreguemines (Moselle). Janvier 2019. - Radio France
Des artichauts en attente d'être préparés dans les cuisines de l'Auberge Saint-Walfrid à Sarreguemines (Moselle). Janvier 2019. © Radio France - Magali Fichter

Le conseil du chef, Stephan Schneider, à son second : "prendre du plaisir, rester serein, rester soi-même"

Et puis il y a celui qui a décidé de fermer le restaurant, juste pour que tout le monde puisse suivre Mathieu à Lyon : le chef, Stephan Schneider : "Ce n'était jamais arrivé, à part pour la finale Europe à Turin, mais c'est une étape pour la vie du restaurant comme pour la vie de Matthieu. Il y a une aura autour du candidat, une reconnaissance, qui motive énormément les équipes." Lui a un conseil pour son second : "Prendre du plaisir, rester serein, rester soi-même." 

Matthieu Otto au Bocuse d'or Europe, à Turin - AFP
Matthieu Otto au Bocuse d'or Europe, à Turin © AFP -

En tout cas, Matthieu Otto l'a dit à ses supporters : "Si je gagne, vous gagnez". Pour les équipes de l'Auberge Saint-Walfrid, le Bocuse d'or serait une victoire collective.