Faits divers – Justice

Boeing de Malaysia Airlines disparu : ouverture d'une enquête pour terrorisme

Par Germain Arrigoni, France Bleu dimanche 9 mars 2014 à 15:42 Mis à jour le dimanche 9 mars 2014 à 16:45

Un avion de Malaysia Airlines a disparu avec 239 personnes à bord dont quatre Français
Un avion de Malaysia Airlines a disparu avec 239 personnes à bord dont quatre Français © Maxppp

La Malaisie a ouvert dimanche une enquête pour terrorisme après la disparition la veille d'un Boeing 777 de Malaysia Airlines avec 239 personnes à bord, dont quatre Français. Certains passagers suspects ont embarqué avec des passeports volés.

L'hypothèse d'une attaque terroriste s'est renforcée avec l'annonce par le gouvernement malaisien d'une enquête sur quatre personnes suspectes à bord du vol MH370 effectuant la liaison entre Kuala Lumpur (Malaisie) et Pékin (Chine). Le Boeing 777, qui transportait 12 membres d'équipage et 227 passagers de 14 nationalités, dont 153 Chinois et quatre Français, a disparu samedi des écrans radars une heure après son décollage, quelque part entre l'est de la Malaisie et le sud du Vietnam, sans avoir envoyé de signal de détresse.

Au moins deux passagers suspects

Les spéculations se sont multipliées autour des passagers suspects. Un Autrichien du nom de Christian Kozel et un Italien du nom de Luigi Maraldi apparaissent sur la liste des passagers, mais ils n'étaient à bord, selon des responsables. Tous les deux se sont fait voler leur passeport en Thaïlande ces deux dernières années. Alors que le ministre des Transports a évoqué quatre suspects, le patron de l'aviation civile malaisienne Azharuddin Abdul Rahman a précisé que seuls deux passagers, enregistrés sur les caméras de surveillance, auraient utilisé des passeports volés.

boeing carte - Aucun(e)
boeing carte
Un dispositif de recherche impressionnant

Alors que les recherches se concentraient jusqu'alors à l'est de la Malaisie, la zone a été étendue dimanche à la côte ouest. Au total, une quarantaine de navires et 22 appareils de divers pays (notamment Chine, Etats-Unis, Vietnam, Malaisie, Philippines, Singapour) participent désormais aux opérations.Mais Malaysia Airlines a souligné dimanche "craindre le pire". Des navires sont arrivés sur les lieux de deux traînées de carburant de plusieurs kilomètres de long en mer de Chine du sud, mais n'ont pas trouvé trace du Boeing.

 

Demi-tour ?

"Il existe une possibilité réelle que l'avion ait fait demi-tour" , a déclaré dimanche le chef de l'armée de l'air malaisienne, le général Rodzali Daud, sur la foi d'analyses radars. Mais le patron de Malaysia Airlines, Ahmad Jauhari Yahya, a souligné que  les systèmes d'alerte du Boeing auraient alors été déclenchés.

boeing ce que lon sait  - Aucun(e)
boeing ce que lon sait