Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Bonne nouvelle du curé de Nîmes : les vitraux de Saint-Baudile sont sauvés !

-
Par , France Bleu Gard Lozère

France Bleu Gard-Lozère peut rassurer les amoureux de l'Eglise Saint-Baudile de Nîmes. Ils ne sont pas seulement sauvés : ils ont résisté aux coups. Après une frayeurs suite à un acte de vandalisme, les vitraux n'ont pas été directement touchés.

Finalement, c'est la vitre protectrice qui a été brisée. Les vitraux ont été épargnés.
Finalement, c'est la vitre protectrice qui a été brisée. Les vitraux ont été épargnés. © Radio France - Sarah Nedjar

Le père Luc Mellet, contacté par France Bleu-Gard-Lozère, compte bien rassurer les amoureux de l'église Saint-Baudile : "malgré une frayeur liée à un acte de vandalisme vendredi dernier, je vous annonce que les vitraux ont tenu _!"_La voix enjouée, le curé explique les raisons de la confusion. Si des vitres ont été brisées par un individu dans la nuit de vendredi à samedi, ce sont bien des plaques de protection qui ont été touchées, épargnant ainsi les vitraux du 19e siècle.

Une barre de deux mètres, et six carreaux brisés

Vendredi à 23h45, l'église St-Baudile, située au cœur de Nîmes près de la porte Auguste, a été victime d'un acte de vandalisme. Vendredi, un homme muni d'une barre de fer vise les fenêtres de l'édifice, avant d'être interpellé. Connu des services de police, il est placé en cellule de dégrisement, puis libéré en attendant les conclusions de l'enquête.

Les gardiens de l'édifice rassurés

Le père Luc Mellet dépêche sur place une équipe de gardiens, chargés de récupérer les morceaux de verre tombés dans l'église. "Selon mes équipes, les coups n'ont pas touché les vitraux. Ils n'ont abîmé que les carreaux de protection. En principe, ils empêchent les pigeons de picorer les mosaïques. Ils ont permis, ce weekend, de sauver les vitraux."

Le curé salue l'intervention rapide des forces de l'ordre, et ne manque pas d'interpeller la Mairie, propriétaire de Saint-Baudile. "Des vitraux cassés, il y en a : ils le sont par l'érosion, par les oiseaux. Il serait temps, peut-être, de les remettre en état et les protéger."

Les vitraux sont intacts, derrière la plaque de protection.
Les vitraux sont intacts, derrière la plaque de protection. © Radio France - Sarah Nedjar
Choix de la station

À venir dansDanssecondess