Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Bordeaux : 6 ans à 18 mois de prison pour des membres d'un réseau d'escroquerie à la carte bancaire

mardi 30 janvier 2018 à 11:35 Par Olivia Chandioux, France Bleu Gascogne, France Bleu Gironde, France Bleu Pays Basque et France Bleu

Le tribunal correctionnel de Bordeaux a prononcé mardi des peines allant de 6 ans à 18 mois de prison contre quinze membres d'un réseau d'escroquerie à la carte bancaire. Ce réseau a opéré entre avril 2013 et mai 2016, principalement dans les Landes et au Pays basque.

Au total, plus de 6.900 cartes ont ainsi été contrefaites et utilisées principalement dans le Sud Ouest, pour plus de 1,2 million d'euros de retraits réalisés.
Au total, plus de 6.900 cartes ont ainsi été contrefaites et utilisées principalement dans le Sud Ouest, pour plus de 1,2 million d'euros de retraits réalisés. © Maxppp - /

Bordeaux, France

Entre avril 2013 et mi-mai 2016, plus de 6.900 cartes bleues ont été contrefaites et utilisées, pour plus de 1,2 million d'euros de retraits réalisés, et 2,6 millions d'euros de retraits tentés dans le Sud Ouest, principalement au Pays Basque (Bidart, Hasparren) et dans les Landes (Saint-Vincent-de-Tyrosse, Capbreton), Léon, et dans le Sud Est de la France (Bouches-du-Rhône, Vaucluse). Mardi, après une semaine de procès, le tribunal correctionnel de Bordeaux a prononcé contre les quinze membres du réseau des peines allant de 6 ans à 18 mois de prison pour escroquerie en bande organisée.

Près de 7000 cartes piratées

A l'audience, les prévenus ont détaillé les phases du "skimming" - de l'anglais "skim = écrémer", un type de fraude  à la carte bancaire, en pleine explosion sur la décennie 2004-2014. Les membres du réseau, envoyés sur le terrain, étaient chargés d’équiper les distributeurs automatiques de billets (DAB) de dispositifs d’enregistrements des données de cartes bancaires pour capter le code secret des utilisateurs. Ensuite, les escrocs encodaient des cartes vierges et s’en servaient pour retirer du liquide. 

Bénéfice mensuel pour le réseau : entre 15.000 et 30.000 euros

Au plus fort de leur activité en 2015, deux prévenus ont admis que leur réseau dégageait un bénéfice mensuel compris entre 15.000 et 30.000 euros. Si ce réseau opérait principalement dans le Sud Ouest et le Sud Est de la France, des retraits via cartes "réencodées" ont même effectués jusqu'aux Etats-Unis, en Thaïlande, ou encore au Pérou.