Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

"Bordeaux est toujours l'oubliée en terme d'effectifs policiers"

-
Par , France Bleu Gironde

Tous les syndicats de policiers vont manifester ce mercredi à Paris, pour une mobilisation unitaire inédite depuis 18 ans. C'est l'illustration du malaise grandissant des policiers partout en France. En Gironde, les syndicats dénoncent la baisse des effectifs.

Philippe Rolland secrétaire régional du syndicat unité SGP police
Philippe Rolland secrétaire régional du syndicat unité SGP police © Radio France - Aurélie BAMBUCK

Bordeaux, France

Le malaise des policiers est profond et dure depuis les attentats de 2015. C'est le secrétaire régional du syndicat unité SGP police qui fait le constat. Philippe Rolland était l'invité de la matinale de France Bleu Gironde ce mardi, à la veille d'une manifestation de tous les corps de la police : du gardien de la paix au commissaire de police en passant par l'agent administratif. Les syndicats espèrent entre 15 et 20.000 personnes.

La dernière mobilisation unitaire date de 2001. Les policiers sont très sollicités depuis les attentats de 2015. Depuis ils restent mobilisés pour la sécurité anti-terroriste, mais sont également sollicités pour le maintien de l'ordre lors des manifestations des gilets jaunes. Tout cela à effectif constant, d'où le mécontentement grandissant. Selon Philippe Rolland, en cinq ans, c'est 5 à 6.000 policiers de moins. Bordeaux est pour lui, toujours l'oubliée en terme d'effectifs policiers. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu