Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Bordeaux : il n'y a plus que 600 vélos Indigo weel en circulation, sur les 2000 du départ

mardi 2 octobre 2018 à 18:37 Par Stéphanie Brossard, France Bleu Gironde

Il n'y a plus aujourd'hui que 600 vélos en libre service, Indigo weel, sur les 2000 mis en service en février à Bordeaux. Chiffre révélé par la maire de Bruges et vice-présidente de Bordeaux Métropole en charge des mobilités Brigitte Terraza. Il sont, soit volés, soit détériorés.

Il y avait au lancement en début d'année, 2000 vélos Indigo Weel à Bordeaux
Il y avait au lancement en début d'année, 2000 vélos Indigo Weel à Bordeaux © Radio France - Stéphanie Brossard

Bordeaux, France

Brigitte Terraza, la vice-présidente de Bordeaux Métropole en charge des mobilités, déplorait vendredi en conseil de Bordeaux Métropole, une casse importante et en appelait au civisme de chacun : 1400 Indigo weel ont disparu de la circulation, sur les 200 vélos violet et blanc mis en service, en février. La faute aux vols et dégradations qui se multiplient.

Cassés pour rouler gratuitement

Car il n'est manifestement pas très compliqué de casser le verrou sous forme de mâchoire qui est situé sur la roue arrière, et qui sert à la fois à la géolocalisation et au verrouillage du vélo. Parole de la police de Bordeaux, qui se dit saisie de d'un à deux cas de vandalisme ou de vol en moyenne par jour. Il n'est pas rare, c'est vrai, de croiser des utilisateurs qui expliquent avoir pu rouler gratis, jusqu'à 10 jours d'affilée. Il a même été repéré un Indigo weel totalement repeint, sans doute pour tenter de passer inaperçu, par un voleur qui s'était définitivement approprié le 2 roues. 

Comme à Toulouse

Indigo weel ne porte pas plainte systématiquement et semble accepter ce vandalisme et ce manque à gagner puisque ses services viennent récupérer des machines régulièrement à l'hôtel de police. La société n'aurait pas l'intention pour autant, de quitter les rues de Bordeaux, ayant connu  la même mésaventure à Toulouse notamment. Elle entendrait même étendre sa flotte à 2500 vélos.