Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Bordeaux : l'aide-soignante volait les bijoux des vieillards de la maison de retraite

jeudi 2 mars 2017 à 12:02 Par Yves Maugue, France Bleu Gironde et France Bleu

La jeune femme de 25 ans a été condamnée à dix-huit mois de prison avec sursis mercredi par le tribunal correctionnel de Bordeaux. Elle détroussait des pensionnaires en fin de vie de la maison de retraite où elle exerçait.

Au sein d'une maison de retraite (illustration)
Au sein d'une maison de retraite (illustration) - © Maxppp

Une aide-soignante d'un Ehpad de Bordeaux a été condamnée mercredi à dix-huit mois de prison avec sursis à Bordeaux. Elle devra indemniser les victimes et elle ne pourra plus exercer d'activité en lien avec des personnes âgées. Elle aurait revenu les bijoux pour un montant total de 600 euros. Lors de l'audience, elle a expliqué qu'elle manquait d'argent et qu'elle était menacée d'expulsion de son logement.

Cinq victimes répertoriées

Elle n'a donc pas hésité à s'en prendre aux personnes les plus vulnérables auprès d'elle, celles dont elle était censée soulager les souffrances. Cinq victimes ont été répertoriées. Deux sont malades, atteintes de Parkinson et d'Alzheimer. Une autre est âgée de plus de cent ans. Enfin deux étaient en fin de vie et sont décédées depuis.

L'aide-soignante a notamment décroché du cou d'une vieille femme un collier avec une croix. Elle a également dérobé sur les doigt d'un vieil homme sa chevalière et l'alliance de son épouse décédée. Le procureur a évoqué "son dégoût" devant ces faits.