Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Bordeaux : La Benauge a rendu hommage à Mevlut et Ali ce dimanche

-
Par , France Bleu Gironde

Un millier de personnes a participé à une marche blanche ce dimanche matin dans le quartier de la Benauge. Six jours après le drame familial qui a coûté la vie à Mevlut et Ali, 14 et 17 ans, voisins, amis et connaissances se sont recueillis en leur mémoire.

Marche blanche en hommage à Mevlut et Ali
Marche blanche en hommage à Mevlut et Ali © Radio France - Marion Dubreuil

Tout le quartier de la Benauge s'est recueilli ce week-end en mémoire de Mevlut et Ali. Les deux frères âgés de 14 et 17 ans ont été abattus par leur père lundi au domicile familial. La mère et la fille grièvement touchées, ont survécu au drame. Un drame qui a bouleversé amis et voisins.

Un quartier réuni autour de ses enfants

Samedi, le club de football des deux frères a organisé une première marche du souvenir qui a rassemblé une centaine de personnes. Dimanche ce sont les enfants de la cité qui ont décidé de leur rendre hommage avec une marche blanche. Un millier de personnes ont marché en silence dans le quartier.

" C'était une histoire entre les deux adultes, la dame se faisait battre par son mari... Elle est allée porter plainte et voilà. Les enfants, ils y sont pour rien. C'est pour ça que ça m'a fait beaucoup de peine." — Rama, une adolescente du quartier****

Distribution de roses avant la marche blanche
Distribution de roses avant la marche blanche © Radio France - Marion Dubreuil

"Je comprends pas pourquoi. C'est pas vrai, ils vont revenir demain. Alors pour me rassurer je me dis qu'ils vont bien, et qu'ils sont au paradis." — Édine, 11 ans

Le cortège est parti devant l'immeuble où a eu lieu le drame
Le cortège est parti devant l'immeuble où a eu lieu le drame © Radio France - Marion Dubreuil

"C'est dur, c'est un choc psychologique. Les parents sont perturbés, les papas surtout. Notre travail, ça a été de les accompagner." — Yassine Louimi, animateur socio culturel au centre d'animation Bastide-Benauge

Les enfants ont pris la tête du cortège
Les enfants ont pris la tête du cortège © Radio France - Marion Dubreuil

"Ca touche pas que la Benauge et que les cités HLM, c'est un peu malheureusement comme un phénomène de société que des séparations et des choses dures se terminent en drame, là de façon extrême." — Fabrice, un habitant de la Bastide

Une marche blanche à l'initiative des enfants du quartier
Une marche blanche à l'initiative des enfants du quartier © Radio France - Marion Dubreuil

"Ces comportements là de violence sont très secrets et familiaux, on n'en parle pas à l'extérieur, tout se passe à l'intérieur. En principe les enfants ne l'amènent pas à l'école. Par contre, ils prennent à l'école et le réintroduisent dans la famille." —Daniel Jault, conseiller général du quartier

Une marche blanche silencieuse
Une marche blanche silencieuse © Radio France - Marion Dubreuil

Edine, 11 ans,: "Nous quand c'est arrivé on se disait que c'était pas possible qu'on allait les revoir demain"

Choix de la station

À venir dansDanssecondess