Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Fermer
Retour
Faits divers – Justice

Bordeaux : la dégradation de distributeurs de banque contrarie les commerçants du marché des Capucins

jeudi 3 janvier 2019 à 22:37 Par Fanny Ohier, France Bleu Gironde

A Bordeaux, la dégradation de plusieurs distributeurs de banque autour du marché des Capucins a fait baisser les recettes des commerçants non équipés pour les paiements par carte bancaire. Incapables de retirer du liquide, leurs clients ont tourné les talons vers d'autres vendeurs.

A cause de la dégradation des distributeurs, les commerçants non équipés pour les paiements par carte ont perdu les clients qui n'avaient pas de liquide sur eux.
A cause de la dégradation des distributeurs, les commerçants non équipés pour les paiements par carte ont perdu les clients qui n'avaient pas de liquide sur eux. © Radio France - Fanny Ohier

Bordeaux, France

Cours de la Marne à Bordeaux, des distributeurs de billets ont été cassés en marge de la manifestation "gilets jaunes" de samedi 22 décembre. Depuis, sur les trois automates bancaires les plus proches du marché des Capucins, l'un d'entre eux est hors service. C'était un guichet automatique, non adossé à la banque qui le détient. Il est désormais caché par des planches de bois. Des deux distributeurs restant, l'un n'a pas été abîmé, abrité à l'intérieur d'un établissement bancaire. Le second a d'abord été détruit à coups de marteau puis réparé quatre jours après. Il est aujourd'hui victime de son succès circonstanciel et se retrouve parfois à sec, dans l'incapacité de délivrer des espèces, puisque le plafond du montant des liquidités détenu par la banque pour sa propre sécurité est dépassé. 

Whoiby travaille dans le quartier, il cherche à retirer de l'argent pour son entreprise. Il est allé de banque en banque, à la recherche d'un distributeur qui fonctionne. 

"Le distributeur ici est hors service, quand tu entres dans la banque, ils te disent qu'ils n'ont pas d'argent non plus..." — Whoiby 

Je vais essayer de faire toutes les banques les unes après les autres là pour trouver mes cinquante euros." Hormis le cours de la Marne, les distributeurs les plus proches se trouvent à dix minutes de marche, place de la Victoire. 

Whoiby et Carlos ont des difficultés à retirer de l'argent Cours de la Marne depuis que les automates ont été abîmés.

Les commerçants non équipés pour la carte bancaire ont accusé une baisse de leurs recettes au marché des Capucins

Au marché couvert, de nombreux clients paient en liquide. Vendeur de fruits et de légumes, Aziz n'a pas de terminal de paiement pour les cartes bancaires. Il a vu certains de ses clients partir retirer de l'argent, avant de renoncer à leurs achats et lui retourner leurs sacs, n'ayant pas réussi à retirer de l'argent dans les alentours. Les derniers weekends, il estime avoir perdu 20% de ses recettes par jour. 

"Ils nous ont remis la marchandise, ils étaient une quinzaine par jour. Je ne sais pas ce que ça va donner dans les semaines qui viennent..."— Aziz, vendeur de légumes aux Capucins

"Comme je ne prends pas la machine, il y a des gens qui sont partis sans acheter"

Mère de deux enfants, Natacha justement, n'a pas l'habitude d'utiliser la carte pour régler ses achats. Il y a quelques jours, elle a dû rentrer bredouille de ses courses, faute de pouvoir payer en liquide. Depuis, elle anticipe avant de venir et passe par la case distributeurs dans le quartier voisin.

Des commerçants qui espèrent que les prochaines manifestations n'entraîneront pas de nouvelles dégradations.