Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus

Bordeaux : la préfecture ferme un commerce resté ouvert après 21 heures

-
Par , France Bleu Gironde

Cinq supérettes de nuit ou commerces de vente à emporter ont été contrôlés en infraction à Bordeaux, Bègles et Talence, suite à l'arrêté les obligeant à fermer leurs portes à 21 heures. L'un d'entre eux, en récidive, a écopé d'une fermeture administrative de 2 mois.

Depuis lundi, un arrêté interdit aux commerces d'alimentation générale de Gironde de rester ouverts après 21 heures
Depuis lundi, un arrêté interdit aux commerces d'alimentation générale de Gironde de rester ouverts après 21 heures © Maxppp - maxppp

Ce sont les policiers de Bordeaux qui avaient alerté la préfète Fabienne Buccio en début de semaine, après avoir constaté dans ces commerces de nuit des rassemblements sans respect des règles sanitaires de distanciation sociale. Dans la foulée, la préfecture avait pris un arrêté imposant à tous les commerces d'alimentation générale de Gironde de fermer leurs portes entre 21 heures et 5 heures du matin. 

Cinq infractions relevées, une seule fermeture

Au total, 5 commerces ont été verbalisés en infraction dans la nuit de lundi à mardi et aucun dans la nuit de mardi à mercredi. Sur ces 5 établissements, deux ont écopé d'une simple amende, un autre d'un avertissement, et le cinquième, en état de récidive, a lui fait l'objet d'une décision de fermeture administrative de 2 mois. Une décision justifiée selon la préfète par le fait que cet établissement, qui se trouve à Bordeaux, avait déjà fait l'objet il y a quelques mois d'une mesure identique pour non respect de la réglementation.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu