Faits divers – Justice

Bordeaux : le forcené retranché chez lui a été maîtrisé par le GIPN

Par Arnaud Carré, France Bleu Gironde lundi 9 mars 2015 à 14:08 Mis à jour le lundi 9 mars 2015 à 17:14

Le GIPN, Groupement d'Intervention de la Police Nationale
Le GIPN, Groupement d'Intervention de la Police Nationale © Maxppp

Un homme d'une soixantaine d'années, ex-dirigeant du club de foot de Lormont, s'était enfermé à son domicile situé dans un lotissement de Lormont, près de Bordeaux. Il avait un coup de feu sur les pompiers ce lundi matin. Le GIPN est intervenu ce lundi en milieu d'après-midi et a réussi à le maîtriser.

Agitation inhabituelle peu avant midi ce lundi rue La Grange à Lormont, dans l'agglomération bordelaise, sur la rive droite de la Garonne. Des habitants ont entendu au moins un coup de feu a priori tiré par un homme en direction des pompiers. Les pompiers étaient venus accompagner l'un des enfants des habitants de la maison, inquiet de ne pas avoir de nouvelles de son père.

L'homme, âgé d'une soixantaine d'années, s'était disputé avec son épouse vendredi soir et depuis lors, il s'était retranché à son domicile avec plusieurs fusils. Il était fortement armé, au moins d'un fusil à pompe et d'un autre de calibre 12. Le GIPN s'est donc rendu sur les lieux. Un médiateur a commencé à discuter avec le forcené pour tenter de le raisonner. 

Une grenade assourdissante lancée

Mais cela n'a pas suffi. Et le GIPN a décidé d'intervenir. Le témoignage de notre reporter sur place :

"À 15h45, nous avons entendu une forte explosion. Le GIPN a lancé une grenade assourdissante. Jetée à l'intérieur de la maison, elle a permis de neutraliser le forcené." — Ezéquiel Fernandez, France Bleu Gironde

Les hommes du GIPN ont ainsi pu entrer dans la maison et arrêter le forcené. Tous les habitants vivant à proximité avaient, depuis le milieu de journée, interdiction de sortir de chez eux .

En garde à vue après son geste

Rien ne pouvait présager jusqu'ici ce coup de folie. Cet homme avait été dirigeant du club de football de Lormont et il n'avait jamais fait parlé de lui jusqu'ici d'après ses voisins dans ce quartier résidentiel et paisible de Lormont. Il a été placé en garde à vue pour violences sur personne dépositaire de l'autorité publique.

"J'ai vu tous les pompiers sauter la barrière"

Partager sur :