Faits divers – Justice

Bordeaux : le Père Cent dégénère place de la Victoire

France Bleu Gironde vendredi 13 février 2015 à 12:31 Mis à jour le vendredi 13 février 2015 à 15:30

Les tortues de la place de la Victoire à Bordeaux ont souffert
Les tortues de la place de la Victoire à Bordeaux ont souffert © Radio France - ® Pierre-Marie Gros

Pour fêter le dernier trimestre, les lycéens se déguisent et s'amusent à se lancer des oeufs ou de la farine. Ce vendredi matin, quatre jeunes ont dû être pris en charge par les secours place de la Victoire à Bordeaux.

C'est censé être une tradition bon enfant, mais elle a parfois tendance à mal tourner. A 100 jours du baccalauréat, les Terminales s'affrontent dans la ville de Bordeaux à coups de jets de farine et d'oeufs. C'est le Père Cent, tradition bien ancrée en Aquitaine même si elle existe aussi dans les Deux-Sèvres, la Charente-Maritime, la région de Saint-Etienne et en Lorraine.

Blessé par de la poudre d'extincteur dans les yeux

Ce vendredi matin, la police bordelaise a dû intervenir place de la Victoire pour éparpiller des lycéens un peu trop excités. Des bouteilles, des chaises et des tables ont volé.  Quatre adolescents ont été blessés et pris en charge par les secours. Deux, légèrement blessés, ont été transferés à l'hôpital de Pessac ; mais deux autres ont été touchés un peu plus sérieusement. Un garçon de 17 ans a été touché aux yeux par des poudres d'extincteur . Et une élève de 16 ans a été blessée à la tête par un jet d'oeuf . Tous deux ont été évacués à l'hôpital Saint-André à Bordeaux.

La police n'a procédé à aucune interpellation, mais la circulation du tram A a été perturbée une grande partie de la matinée.

 

Cette tradition est très contestée. Certains lycées, d'ailleurs, l'ont interdite et l'ont remplacée par des activités caritatives. Mais les lycéens y tiennent.

"On a séché les cours pour celà. Tant que les gens de notre lycée ne nous trouvent pas, on continue à le faire. C'est notre dernière année au lycée, on veut marquer le coup. Il faut mieux se souvenir de ce jour-là d'une manière marrante". — Sarah, Elise, Juliette et Camille

On veut juste s'amuser , et faire comme çà s'est toujours fait"

 

"C'est du gaspillage, c'est inadmissible"