Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Bordeaux : le procès cette semaine d'un gang de voleurs de cartes anciennes

dimanche 13 mai 2018 à 16:45 Par Stéphane Hiscock, France Bleu Besançon, France Bleu Gironde, France Bleu Occitanie et France Bleu

Ce lundi matin sept voleurs de bibliothèques vont comparaître devant la justice à Bordeaux. Ces ressortissants hongrois sont accusés d'avoir dérobé des dizaines de cartes géographiques anciennes datant du XV et XVI siècle. Préjudice estimé : 2,8 millions d'euros.

illustration cartes anciennes
illustration cartes anciennes © Maxppp - maxppp

Bordeaux, France

Les vols ont été commis entre 2011 et 2013 notamment à Toulouse, Nantes, Narbonne et Besançon. Le mode opératoire était toujours le même : munis de fausses cartes de lecteurs les malfaiteurs s'installaient dans les bibliothèques et demandaient à consulter des ouvrages anciens de cartes géographiques. A l'aide de scalpels ou de cutters ils découpaient discrètement les pages et repartaient avec leur butin. 

C'est la police hongroise qui a donné l'alerte. En 2012 lors d'un contrôle routier elle saisit à l'arrière d'une voiture une centaine de cartes datant du XV et XVI siècle. Sur certaines figurent le tampon de la bibliothèque de Toulouse. La police française est alors saisie. La JIRS va mener son enquête et mettre la main sur un réseau de sept cambrioleurs. 

Leur chef est arrêté dans une luxueuse villa en Hongrie. L'homme à la tête du réseau est un récidiviste poursuivi en 2008 pour le vol de documents anciens dans un monastère autrichien. Il se présente comme un éditeur de revues et un amateur d'art. Reste à savoir pour qui il travaillait lui même. Le procès débute ce lundi matin devant le tribunal correctionnel de Bordeaux. Il devrait durer 4 jours.