Faits divers – Justice

Bordeaux lutte contre les cambriolages

Par Yassine Khelfa M'Sabah, France Bleu Gironde mardi 22 septembre 2015 à 5:57

À 80 ans, Odile compte sur sa porte blindée pour éviter tout cambriolage.
À 80 ans, Odile compte sur sa porte blindée pour éviter tout cambriolage. © Radio France

Une opération de sensibilisation entre la police et la gendarmerie a été menée ce lundi après-midi au croisement de la rue Saint-Genès et de la Solférino pour lutter contre les cambriolages et les vols à main armée à Bordeaux.

"Montrer que la police est là"

Il est 15h30 lorsque les patrouilles de gendarmes et policiers se déploient dans le quartier Saint-Genès. "C’est un coin très touché par les cambriolages"  explique le préfet de la Gironde Pierre Dartout, "il faut montrer notre présence pour dissuader les possibles délinquants ». Trois volets sont au programme du plan national contre les cambriolages : dissuader, prévenir et réprimer.

Des gestes simples

Le chef d’état-major de la sécurité publique de Gironde, Isabelle Tomatis, rappelle aux riverains des automatismes simples. "Fermer sa porte quand on part chercher ses enfants à l’école ou encore prévenir l’enfant de bien fermer les accès lorsqu’il rentre seul de l’école : voilà des règles simples évitant de se faire cambrioler", précise la commissaire divisionnaire.

"Chaque nuit, des gens courent dans la rue"

Surpris du déploiement des forces de l’ordre, les habitants sortent la tête de chez eux, l’air dubitatif. C’est le cas d’Odile, octogénaire.

Si je ne connais pas, je n’ouvre pas. Ma porte est blindée, toujours fermée. C’est vrai que la nuit vers 3h du matin, il y a souvent des gens qui courent dans la rue.  

Pour la résidente, cette démonstration de la police est trop ponctuelle : il devrait y en avoir beaucoup plus.

La Préfecture de Gironde n'a pas voulu divulguer de tendance concernant une possible hausse des cambriolages dans le département pour l'instant. Ces démonstrations devraient se répéter un peu partout dans les mois à venir.