Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Bordeaux : mobilisation au lycée Magendie contre l'expulsion d'un élève

-
Par , France Bleu Gironde

Une centaine de profs et d'élèves du lycée se sont rassemblés devant leur établissement après les cours ce mardi pour demander à la préfecture de la Gironde de ne pas expulser Nekfar et sa famille.

Nekfar est scolarisé depuis le mois d'avril au lycée François Magendie
Nekfar est scolarisé depuis le mois d'avril au lycée François Magendie © Radio France - Florence Pérusin

Bordeaux, France

Le jeune homme de 17 ans qui parle déjà un français assez clair a tenu a prendre lui-même la parole ce mardi soir devant la centaine de profs et d'élèves qui s'étaient rassemblés pour lui devant le lycée François Magendie. Arrivé à Bordeaux avec sa famille en avril dernier, Nekfar est depuis scolarisé au lycée. La demande d'asile déposée par son père a été rejetée fin septembre et la famille doit prochainement être expulsée vers la Lettonie, ou elle assure risquer la mort.

Un compte à rebours enclenché

Ce n'est d'ailleurs que récemment que les professeurs de Nekfar n'ont appris la situation administrative du jeune homme et de sa famille. Le père de Nekfar ainsi que sa mère étaient tous les deux journalistes au Tadjikistan. Ils ont décidé de fuir leur pays l'année dernière en raison de menaces de mort du régime dont ils ont fait l'objet. Dans leur fuite vers la France, ils sont passés par la Lettonie. Conformément aux accords de Dublin, la préfecture de la Gironde veut donc les renvoyer en Lettonie, afin qu'ils y déposent leur demande d'asile. Or la famille assure être également menacée en Lettonie.

Nekfar a tenu à remercier les profs et élèves de son lycée

La famille Sufiev est convoquée par la préfecture ce vendredi et au commissariat de Bordeaux lundi prochain.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu