Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Bordeaux : nouveau round dans le bras de fer qui oppose le groupe cosmétique Caudalie et les syndicats viticoles

mardi 3 avril 2018 à 18:56 Par Stéphane Hiscock, France Bleu Gironde

La cour d'appel de Paris examinait ce mardi la plainte de plusieurs syndicats viticoles. Ils reprochent au groupe de cosmétiques Caudalie l'utilisation des termes "premier cru" et "grand cru".

Les crèmes Caudalie vont-elles pouvoir conserver la mention "premier cru" ?
Les crèmes Caudalie vont-elles pouvoir conserver la mention "premier cru" ? © Maxppp - maxppp

Bordeaux, France

Le groupe cosmétique Caudalie a t-il le droit d'appeler ses crèmes "premier cru" et "grand cru" ? C'est tout l'enjeu du procès qui se tenait devant la cour d'appel de Paris ce mardi. Du côté des plaignants : les syndicats viticoles bordelais et bourguignons. Les viticulteurs considèrent en effet que l'utilisation de ces mentions "grand cru" et "premier cru" doivent être réservées à leurs vins et qu'en aucun cas on peut les banaliser pour vendre une crème anti-ride.

Ses crèmes Caudalie ont tendance à donner des boutons aux viticulteurs. "Pas touche à mon terroir et mes traditions",  les syndicats viticoles estiment que la marque de cosmétiques parasite et banalise les mentions. En première instance la justice a débouté les viticulteurs mais ils sont revenus à la charge en appel.

Un certain nombre d'opérateurs économiques veulent s'inscrire dans le sillage du prestige des vins classés "premier cru" ou "grand cru". C'est du parasitisme ! — Maître Emmanuel Baud, avocat des viticulteurs

Qui de Caudalie ou des viticulteurs remportera ce bras de fer juridique ? La décision de la cour d'appel de Paris sera rendue le 9 mai prochain.