Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Bordeaux : rassemblement de solidarité avec les policiers agressés

mardi 9 janvier 2018 à 14:17 Par Pierre-Marie Gros, France Bleu Gironde

Une soixantaine de policiers se sont rassemblés mardi midi devant l'hôtel de police de Bordeaux, pour dénoncer les violences et incivilités dont ils sont de plus en plus victimes. Ils réclament une meilleure reconnaissance par les pouvoirs publics, et moins de "laxisme" de la justice.

Lors du rassemblement policier devant le commissariat central de Bordeaux
Lors du rassemblement policier devant le commissariat central de Bordeaux © Radio France - Pierre-Marie Gros

Bordeaux, France

Un rassemblement sans drapeau, ni banderole, ni prise de parole : une soixantaine de policiers se sont réunis mardi midi devant le commissariat central de Bordeaux , pour exprimer leur solidarité avec leurs collègues agressés ces derniers jours en région parisienne .  Le syndicat Unité-SGP-Police-FO appelait à la mobilisation au même moment devant tous les commissariats de France.

Des commissaires aux gardiens de la paix, tous les grades de la police étaient représentés dans ce rassemblement bordelais, auquel s'était joint un autre syndicat, Alternatives-Police-CFDT. 

Nous sommes là pour exprimer notre soutien aux policiers blessés, et essayer de faire en sort que notre administration, mais aussi la justice, prennent en compte les difficultés de plus en plus grandes à exercer notre métier sur le terrain. - Bruno Vincendon, secrétaire départemental d'Alternatives Police - CFDT . 

Les fonctionnaires de police dénoncent tout d'abord les incivilités, voire les violences, dont ils se disent de plus en plus victimes lors de leurs interventions, y compris en Gironde. 

"Il y a les insultes, les regards, beaucoup de menaces. On ressent une violence gratuite, sans qu'il y ait d'agressivité de notre part. On ne s'arrête pas à cela, sinon, on n'exercerait plus notre métier. - Frédéric travaille en unité Police-Secours sur Bordeaux

Pendant le rassemblement des policiers à Bordeaux  - Radio France
Pendant le rassemblement des policiers à Bordeaux © Radio France - Pierre-Marie Gros

Ils s'en prennent également au passage à une justice "trop laxiste", "qui relâche les délinquants dès le lendemain de leur arrestation, d'où un sentiment d'impunité". 

Les juges ne suivent  pas . Cela fait des années qu'on demande à être soutenus, en vain. On a à peine terminé la procédure que l'individu qu'on vient d'interpeller est déjà dehors. On se sent inutile , et on arrive à bout - Jacques, de la Brigade de nuit de Pessac

"On se sent de plus en plus impuissants" Jacques, policier depuis 15 ans

Les syndicats de police sont reçus ce mercredi place Beauvau, à Paris, par le ministre de l'Intérieur. 

On sait qu'il n'y a pas de solution miracle, mais on aimerait se sentir plus protégés, notamment de la part des magistrats. - Philippe Rolland, secrétaire départemental du syndicat Unité-SGP-Police-Force Ouvrière 

"On n'est pas à l'abri en Gironde de cette violence" Ph Rolland, d'Unité SGP Police FO

Gérard Collomb a promis ce mardi "une réponse forte à chaque fois que des policiers seront pris pour cible".