Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Bordeaux : Six mois de prison avec sursis pour un zadiste du golf de Villenave-d'Ornon

vendredi 29 juillet 2016 à 18:10 Par Thomas Coignac, France Bleu Gironde

Alexandre Mahfoudhi a été condamné à six mois de prison avec sursis par le tribunal correctionnel de Bordeaux ce vendredi. Alors qu'il s'opposait au projet de golf de Villenave-d'Ornon, il a été reconnu coupable de violence en réunion avec arme sur un conducteur d'engin de chantier.

Au tribunal de grande instance de Bordeaux, Alexandre Mahfoudhi a été condamné à six mois de prison avec sursis.
Au tribunal de grande instance de Bordeaux, Alexandre Mahfoudhi a été condamné à six mois de prison avec sursis. © Radio France - Thomas Coignac

Bordeaux, France

Il risquait jusqu'à sept ans de prison, il ne sera finalement pas incarcéré. Alexandre Mahfoudhi, l'un des opposants au projet de golf à Villenave-d'Ornon a été reconnu coupable d'avoir lancé des mottes de terre sur un conducteur d'engin de chantier, ce qui a valu à la victime une incapacité temporaire de travail (ITT) de 10 jours. Ces six mois de sursis sont assortis d'une mise à l'épreuve de deux ans, de 2.000 euros à verser à la victime pour le préjudice moral et d'une interdiction de revenir à Villenave-d'Ornon pendant deux ans également. L'avocate d'Alexandre Mahfoudhi, Me Ophélie Berrier, a d'ores et déjà annoncé son intention de faire appel du jugement.

Une plainte déposée contre la victime

Durant le procès, la défense a demandé le renvoi du dossier devant le procureur. Elle dénonce l'absence d'audition des témoins présents sur place, et s'étonne que le prévenu soit seul devant la justice, alors qu'il était accusé de violence en réunion. Alexandre Mahfoudhi a déjà porté plainte contre le conducteur de l'engin de chantier pour violence. Il l'accuse en effet d'avoir délibérément "foncé" sur la dizaine de personnes qui l'entouraient, ce qui d'après lui avait entraîné les jets de terre en guise de protestation.

Des opposants au golf dans le public

Le procès a aussi pris une dimension politique, avec la présence dans le public de Philippe Poutou, porte-parole du Nouveau parti anticapitaliste (NPA), venu soutenir Alexandre Mahfoudhi. D'autres opposants au projet de golf étaient également présents, et ont d'ailleurs été parfois réprimandés par la présidente du tribunal. Les zadistes  vont continuer à se battre contre le projet de golf, dont les travaux ont repris.