Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Bordeaux : trois ans de prison ferme pour un pédophile récidiviste

jeudi 26 juillet 2018 à 19:55 Par Stéphanie Brossard et Mélanie Juvé, France Bleu Gascogne, France Bleu Gironde et France Bleu

Le tribunal correctionnel de Bordeaux a condamné un Pessacais de 56 ans à trois ans de prison ferme. Il avait agressé sexuellement un garçon de cinq ans, et des milliers d'images à caractère pédopornographique avaient été retrouvées lors de son arrestation en août 2017 dans un camping des Landes.

L'homme, ouvrier chez Ford, avait déjà été condamné en 2016
L'homme, ouvrier chez Ford, avait déjà été condamné en 2016 © Radio France - Stéphanie Brossard

Pessac, France

Le tribunal correctionnel de Bordeaux a condamné un Pessacais de 56 ans à trois ans de prison ferme dans une affaire de pédopornographie en récidive et agression sexuelle sur mineur. 

Cet homme a été arrêté en août 2017 dans le camping Pipiou à Parentis-en-Born dans les Landes. Les enquêteurs remontent vers lui via ses téléchargements sur internet. Dans les ordinateurs et téléphones portables de cet ouvrier chez Ford Blanquefort, ils découvrent plus de 5 000 images et vidéos à caractère pédopornographique, également diffusées à d'autres internautes en peer to peer. Lors de l'audience il reconnait détenir les images mais pensait, dit-il, être le seul à les voir. "Cela m’écœurait mais je n'arrivais pas à dire stop" explique-t-il à la barre. "Lui peut vous dire ce qu'il veut, il aime les enfants jeunes. C'est un danger en puissance", plaide Me Myriam Sebban avocate des parties civiles : 

Me Myriam Sebban, avocate des parties civiles.

L'homme était sous bracelet électronique lors de son arrestation. Il avait déjà été condamné en 2016 pour détention d'images à caractère pédopornographique. 

Condamnation pour agression sexuelle

Lors de l'ouverture d'une information judiciaire à l'été 2017, un jeune garçon de 7 ans rapporte des faits d'attouchements sexuels environ deux ans plus tôt. Il raconte être venu dans le mobil home de ce Girondin et avoir subi des attouchements sexuels. Un homme alcoolique au moment des faits, passionné d'hélicoptères téléguidés qu'il répare au camping. _"_Un appât" pour attirer les enfants estime le procureur de la république.  

L'homme avait également été condamné pour des faits d'agression sexuelle sur mineurs de moins de 15 ans en 2003 et 2008.  Pour l'avocate de la défense, Me Nathalie Noel, les faits de diffusion d'images à caractère pédopornographique et agression sexuelle ne sont pas constitués, faute notamment de preuves matérielles :

Me Nathalie Noel, avocate de la défense.

Ce Pessacais a également été condamné à reverser 3 000 € à la victime et 2 000 € aux parents de la victime. Il a également été inscrit au Fichier Judiciaire Automatisé des Auteurs d'Infractions Sexuelles ou Violentes (FIJAISV).