Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Bordeaux : le général de l'Armée de l'air rentrait chez lui le week-end en Alphajet

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Gascogne, France Bleu Gironde, France Bleu
Bordeaux, France

Dans son édition du 28 juin, le Canard enchaîné affirme que Richard Reboul, général de l'Armée de l'air "en poste à Bordeaux", a utilisé à plusieurs reprises un Alphajet, pour son usage personnel. La ministre des Armées a ouvert une enquête.

Un Alphajet (photo d'illustration).
Un Alphajet (photo d'illustration). © AFP - Pornchai Kittiwongsakul

Un général de l'Armée de l'Air qui se paye des voyages aux frais de l'État... c'est ce que révèle le Canard enchaîné dans son édition du 28 juin. Richard Reboul, Commandant en second des Forces aériennes françaises, "en poste à Bordeaux", aurait voyagé à bord d'un Alphajet à plusieurs reprises.

Une dizaine de trajets en Alphajet

Richard Reboul, possède une propriété près de Salon-de-Provence, dans les Bouches-du-Rhône. Sauf qu'au lieu de faire les allers-retours, en train ou en voiture, comme tout le monde, le général aurait choisi un moyen plus simple. Il aurait réquisitionné un Alphajet, l'avion emblématique de la Patrouille de France, sur lequel s'entraînent les futurs pilotes de chasse. Le haut-gradé aurait également utilisé un avion de transport militaire de six places avec pilote et copilote. Soit au total, une dizaine de voyages effectués, depuis août 2016.

Un CV prestigieux

Les appareils auraient été empruntés sur une "base école du coin", mais le Canard enchaîné ne précise pas laquelle. Avant d'arriver à Bordeaux, Richard Reboul, a été en poste à Mont-de-Marsan sur la BA 118 où il dirigeait le CEAM (Centre d'expériences aériennes militaires). Avant cela, il a travaillé sur le programme Rafale, a été directeur de l'enseignement à l'école de l'Armée de l'Air de Salon-de-Provence, avant d'être nommé, en septembre dernier, Commandant en second des Forces aériennes. Un CV prestigieux, sur lequel les révélations du Canard enchaîné risquent bien de faire tâche.

La nouvelle ministre des Armées, Florence Parly a ordonné une enquête suite à cet article de prese. Une enquête interne a été également été diligentée aurpès de l'Inspection

Choix de la station

À venir dansDanssecondess