Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Bordeaux : un homme tué par balles dans son appartement

-
Par , France Bleu Gironde, France Bleu

Une enquête ouverte par la Police judiciaire de Bordeaux après la découverte du corps d'un homme dimanche dans l'appartement d'un immeuble situé près de la Médoquine, entre Bordeaux et Talence. Plusieurs personnes lui auraient tiré dessus.

Une enquête a été ouverte par la Police Judiciaire.
Une enquête a été ouverte par la Police Judiciaire. © Radio France - Oanna Favennec

Bordeaux, France

La Police judiciaire de Bordeaux a ouvert une enquête après la découverte du corps d'un homme dimanche dans un appartement, au 6ème étage d'un immeuble situé entre Bordeaux et Talence, près de la Médoquine. Il avait plusieurs douilles autour du corps. 

Selon les premiers résultats de l'enquête, il aurait été tué un peu avant minuit dans la nuit du 10 au 11 août. Il était rentré de Guyane le jour même. Plusieurs personnes seraient impliquées. L'homme leur aurait ouvert la porte et les auteurs du meurtre lui auraient immédiatement tiré dessus, à plusieurs reprises. Son corps a été retrouvé dans le salon qui lui servait aussi de chambre.

Les voisins ont entendu des détonations et remarqué des va-et vient inhabituels dans les couloirs de l'immeuble mais ils n'ont pas tout de suite donné l'alerte. Ce n'est que dimanche, vers 17 heures, que l'amie d'une voisine, venue arroser les plantes, a finalement remarqué la porte de l'appartement grande ouverte, des traces de sang et le corps de l'homme qui gisait inerte. 

La victime était connue des services de Police et de la Justice.