Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers - Justice

Bordeaux : un kinésithérapeute condamné à de la prison avec sursis pour agressions sexuelles

-
Par , France Bleu Gironde

Le kinésithérapeute girondin accusé d'agressions sexuelles par deux de ses patientes a été condamné ce mardi à dix mois de prison avec sursis et l'interdiction d’exercer le métier pendant cinq ans auprès de la clientèle féminine. Délibéré rendu par le tribunal correctionnel de Bordeaux.

Le kinésithérapeute a été jugé début septembre devant le tribunal correctionnel de Bordeaux.
Le kinésithérapeute a été jugé début septembre devant le tribunal correctionnel de Bordeaux. © Radio France - Marie Rouarch

Bordeaux, France

Le prévenu n'a pas assisté au délibéré. Le tribunal correctionnel de Bordeaux a condamné ce mardi un kinésithérapeute girondin à dix mois de prison avec sursis pour agressions sexuelles et l'interdiction d'exercer la profession de masseur-kinésithérapeute pendant cinq ans auprès de la clientèle féminine. 

Jugé en septembre

Stéphane Engster avait été jugé début septembre devant le tribunal correctionnel de Bordeaux. L'homme de 46 ans exerçait à Margaux-Cantenac mais aussi à Bordeaux. Deux jeunes femmes de 28 ans et 33 ans avaient porté plainte à son encontre pour des faits d'agressions sexuelles pendant des consultations. Le procureur avait alors requis 12 mois de prison avec sursis et une interdiction d'exercer.

L'homme a été fiché au registre des infractions sexuelles. L'audience de renvoi sur intérêts civils est prévue le 20 février prochain. Sur le volet pénal, le parquet et le prévenu peuvent encore faire appel. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu