Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Bordeaux : un père de famille et ses trois fils jugés pour meurtre aux assises de la Gironde cette semaine

lundi 20 novembre 2017 à 4:07 Par Stéphane Hiscock, France Bleu Gironde

Ils sont accusés de la mort d'un jeune homme de 23 ans à Carbon-Blanc en août 2013. Le père comparait pour meurtre, ses enfants pour complicité.

Le procès va durer jusqu'à vendredi
Le procès va durer jusqu'à vendredi © Radio France - Stéphanie Brossard

Bordeaux, France

Carbon-Blanc, 31 août 2013, il est 22h30 et des milliers de personnes assistent au concert en plein-air d'Hélène Ségara, quand tout à coup, des coups de feu retentissent. A 200 mètres de la scène un jeune homme de 23 ans s'écroule, il est mortellement touché, deux balles dans la tête.

Selon plusieurs témoins, Bras Batista et plusieurs proches étaient impliqués dans une bagarre. Face à eux, au moins 4 hommes. Les témoins accusent l'un d'entre eux, José Claveria d'être l'auteur des coups de feu mortels. Dans un premier temps l'enquête se dirige vers un règlement de compte entre deux familles des gens du voyage mais le principal accusé nie les faits.

Lors d'une reconstitution judiciaire sous très haute tension en 2015, le père de famille explique qu'il a tiré pour défendre ses fils pris dans une bagarre où ils risquaient de perdre leur vie. "Il n'y a jamais eu de piège tendu pour tuer Bras Batista" insiste l'avocate de José Claveria. Elle rejette les rumeurs de règlement de compte. A l'époque on avait parlé d'un conflit entre les deux familles sur fond d'histoire d'amour qui aurait mal tourné.

La cour d'assise de La Gironde va donc juger cette semaine José Claveria et ses trois fils. Le premier comparaît pour meurtre, ses enfants pour violence aggravée.