Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
CARTE - Canicule : 15 départements en vigilance rouge, 49 en orange

Bordeaux : un sapeur-pompier mis en examen pour viol et tentative de meurtre

-
Par , France Bleu Gironde, France Bleu

Une affaire révélée par le quotidien Sud Ouest ce samedi. L'enquête a duré deux ans. Elle a été menée par les hommes de la Brigade de répressions des atteintes aux personnes.

Le pompier violeur retrouvé grace à des test ADN
Le pompier violeur retrouvé grace à des test ADN © Maxppp - Alexandre MARCHI

Les faits remontent à 2017 à Bordeaux. Dans la nuit du 1er juin,  un homme tente d'étrangler une femme, dans une rue près du Parc Bordelais. Les cris de la victime alertent un riverain qui appelle la police. L'agresseur s'enfuit mais laisse une pièce à conviction. Il s'agit du lacet qu'il avait utilisé pour entourer la gorge de la femme.  

Le 2 décembre, dans le quartier Saint Seurin, une jeune femme menacée par un homme, qui porte un couteau, est contrainte à une fellation. Un suspect sera interpellé, mais il s'avère que ce n'est pas le bon.  

Un père de famille, bien noté par ses supérieurs

Les enquêteurs ne désespèrent pas. Finalement, quelques mois plus tard, grâce au Fichier national des empreintes génétiques, les policiers cernent le profil de l'agresseur. Ils décident de convoquer plusieurs personnes pour un test ADN. Le violeur est retrouvé. Une des victimes le reconnait à l'identification. 

Le suspect est un pompier quadragénaire qui était en repos ou en maladie les jours où il a attaqué ses victimes. De surcroît, un foulard d'une des femmes sera retrouvé à son domicile. Le pompier, père de famille, bien noté par ses supérieurs, nie les faits. Il a été placé en détention provisoire à la maison d'arrêt de Gradignan. Après sa mise en examen, une information judiciaire a été ouverte.  

Choix de la station

À venir dansDanssecondess