Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Bordeaux : une fillette de 7 ans retrouvée morte dans son bain, sa mère en garde à vue

lundi 26 mars 2018 à 15:50 - Mis à jour le lundi 26 mars 2018 à 18:48 Par Thomas Coignac, France Bleu Gironde et France Bleu

Une fillette de 7 ans est morte lundi midi à l'hôpital Pellegrin. Les pompiers l'avaient trouvée inanimée dans son bain quelques heures plus tôt, dans un immeuble du quartier du Grand Parc à Bordeaux. Sa mère, qui s'accuse de la noyade, a été placée en garde à vue.

Les pompiers n'ont pas réussi à ranimer l'enfant.
Les pompiers n'ont pas réussi à ranimer l'enfant. © Radio France - Illustration

Bordeaux, France

Ce lundi, vers 8h15 le SAMU reçoit un appel. Au bout du fil, une femme, qui leur explique qu'elle vient de noyer sa fille dans son bain. Lorsque les pompiers arrivent dans l'immeuble de la rue Mandron, quartier du Grand Parc, l'enfant est inanimée. Les secours lui font un massage cardiaque dans l'ambulance, mais elle décédera quelques minutes après son arrivée à l'hôpital Pellegrin.

La mère, elle, est interpellée par la police et placée en garde à vue, qui devrait être prolongée mardi matin et déboucher, mercredi, sur une mise en examen pour meurtre aggravé, puisque commis sur mineur de moins de 15 ans. Le parquet précise que cette femme d'une trentaine d'année n'a aucun antécédent judiciaire, ni suivi socio-éducatif. Mardi matin, une autopsie devrait être pratiqué sur le corps de l'enfant, pour vérifier que la cause de la mort est bien la noyade.