Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers - Justice

Bordeaux : une mobilisation en soutien à un migrant nigérian homosexuel qui risque l'expulsion

-
Par , France Bleu Gironde

Ce mercredi, Jerry a été arrêté à Pau et transféré au centre de rétention administratif de Bordeaux. C'est là que plusieurs associations appellent à se mobiliser ce vendredi à 18 heures en soutien au migrant nigérian.

Jerry H. et son avocate, maître Laurence Hardouin
Jerry H. et son avocate, maître Laurence Hardouin © Radio France - Axelle Labbé

Bordeaux, France

Jerry est un migrant nigérian homosexuel de 41 ans. Il y a trois ans au Nigéria, il a passé deux jours dans le coma, après avoir été passé à tabac. Son compagnon, lui, n'a pas survécu.

Jerry est arrivé en France en novembre 2016. Il tentait d'obtenir le statut de réfugié, mais l'Office Français de Protection des Réfugiés et Apatrides (OFPRA) a rejeté sa demande, arguant qu’il n’avait pas apporté suffisamment de preuves qu’il était en danger dans son pays en raison de son homosexualité. Le Nigérian a donc reçu une Obligation de Quitter le Territoire Français (OQTF) le mois dernier. Le 17 septembre, son avocate, Me Laurence Ardouin, a présenté une requête en annulation devant le tribunal administratif de Pau, contre la décision préfectorale qui porte obligation au quadragénaire de quitter le territoire français. Mais une semaine plus tard, le recours a été rejeté par le tribunal.

Ce mercredi à Pau, Jerry a été arrêté pendant qu'il se rendait à La Poste pour retirer des documents afin de faire appel de la décision du tribunal. Il a été transféré au centre de rétention administratif de Bordeaux ce jeudi. 

Mobilisation ce vendredi en soutien à Jerry

Une arrestation que contestent plusieurs associations bordelaises, comme L'Ovale Citoyen et AIDES. C'est pourquoi celles-ci lancent un appel à la mobilisation ce vendredi à 18 heures, devant le centre de rétention administratif de Bordeaux. "On attend des autorités qu'elles libèrent Jerry. Il n'a pas fini toutes ses démarches pour savoir si oui ou non il pourrait rester sur le territoire français", clame Tristan Poupard, le président de Girofard, le centre LGBTI+ Bordeaux Aquitaine. 

Jerry risque clairement la mort à la fois par les autorités locales et par les populations — Tristan Poupard

Aussi, le transfert du centre de rétention d'Hendaye au Centre de Rétention Administratif de Bordeaux pose question, pour les associations. "Pour nous, il y a une part de vouloir briser la chaîne de solidarité qui s’était mise en place au Pays Basque par le biais de l’association Les Bascos. Il y avait eu vraiment énormément de monde qui s’était soulevé contre la décision d‘expulser Jerry", explique Tristan Poupard.

Au Nigéria, une "chasse aux sorcières" contre les homosexuels

Jerry risque l'expulsion immédiate. Et un aller simple vers son pays natal, le Nigéria, où l'homosexualité est passible d'une peine allant de 10 à 14 ans de prison, voire de lapidation et de mort dans certains états. "Jerry risque clairement la mort à la fois par les autorités locales et par les populations", souffle le président de Girofard. En effet, les extorsions, tortures, violences sexuelles, et arrestations arbitraires sont quotidiennes pour les personnes homosexuelles ou suspectées de l’être au Nigéria. En, 2014, Amnesty International avait qualifié cette situation de véritable "chasse aux sorcières"

Amaëlle Brignoli

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu