Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Bourdeilles : la barrière de la piscine où s'est noyé un petit garçon n'était pas fermée à clef

samedi 29 août 2015 à 9:57 Par Antoine Balandra, France Bleu Breizh Izel et France Bleu Périgord

Un petit garçon de 3 ans et demi s'était noyé mardi après-midi dans la piscine d'un gîte de Bourdeilles, en Périgord vert. L'enquête a permis de mettre en évidence que la barrière de sécurité n'était pas fermée à clef et que l'alarme n'était pas mise en service au moment des faits.

piscine alarme illustration
piscine alarme illustration © BELPRESS/MAXPPP

Après la noyade d'un enfant de 3 ans et demi dans la piscine d'un gîte de Bourdeilles mardi après midi, le procureur de la République de Périgueux révèle que la barrière n'était pas correctement verrouillée.

Par ailleurs le système d'alarme anti-noyade n'était pas activé à ce moment-là. Un petit garçon de 3 ans et demi s'était noyé dans la piscine de ce gîte mardi en début d'après midi alors qu'il venait d'arriver de Bretagne avec sa famille et un couple d'amis accompagnés eux aussi de leurs enfants.

Le scénario de l'accident semble d'ailleurs se dessiner de plus en plus nettement après les auditions des familles bretonnes

En fait, les vacanciers sont arrivés bien plus tôt que prévu vers midi. Alors que les propriétaires du gîte les attendaient plutôt vers 16h. Evidemment, les familles ne sont alors pas mises à la porte bien au contraire... Les gérants du gîte les invitent à faire rapidement une petite visite des lieux.

Ils se rendent notamment à la piscine, où l'alarme n'est pas encore enclenchée , ils ouvrent la barrière et sans doute ne la referment pas correctement en sortant.

Fatigue générale

Pour bien comprendre le contexte du drame, il faut imaginer un état de fatigue générale, explique le procureur, pour des familles qui ont roulé une partie de la nuit depuis la Bretagne et un enfant, la victime, décrit comme un petit très dynamique.

Ce serait finalement au moment du déchargement des bagages, après la visite, que l'enfant serait retourné seul vers la piscine.

Reste maintenant à déterminer les éventuelles responsabilités. La justice va devoir répondre à une question : peut-on considérer que la location avait commencé au moment des faits ? La réponse aura son importance pour déterminer si une faute peut être reprochée ou non au propriétaire du gîte.

Par ailleurs, l'autopsie réalisée sur la victime a confirmé sans surprise qu'il s'agissait bien d'une noyade accidentelle.

A LIRE AUSSI

Bourdeilles : l'enfant de trois ans retrouvé dans la piscine est décédéDordogne : un enfant de trois ans et demi retrouvé au fond de la piscine d'un gîte