Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Bourg-lès-Valence : un deuxième bus Citéa caillassé place de l'égalité, une déviation mise en place

-
Par , France Bleu Drôme Ardèche

Ce vendredi soir, un bus Citéa a été caillassé à Bourg-lès-Valence, place de l'égalité. Deux vitres se sont brisées mais il n'y a pas eu de blessés. C'est le deuxième caillassage de bus en une semaine. Une déviation de la ligne C5 est apliquée depuis 18h30 ce vendredi.

En une semaine, c'est le deuxième bus caillassé place de l'égalité à Bourg-lès-Valence.
En une semaine, c'est le deuxième bus caillassé place de l'égalité à Bourg-lès-Valence. © Radio France - Nathalie Rodrigues

Vers 18h30, ce vendredi soir, un bus Citéa de la ligne C5 a été la cible de projectiles place de l'Egalité à Bourg-lès-Valence. Deux vitres se sont brisées sans faire de blessés. Mais les chauffeurs "dépités" arrêtent de desservir le secteur jusqu'à l'arrêt Jean Bart. 

Une déviation mise en place dès ce vendredi soir

Depuis 18h30, ce vendredi soir, les arrêts de la ligne C5 entre place de l'égalité et l'arrêt Jean-Bart ne sont plus desservis. Une déviation est mise en place jusqu'à dimanche soir inclus. La ligne C5 reste normalement desservie jusqu'à 16 heures samedi et dimanche. Passé 16 heures, le bus partira du pôle bus puis passera par la rue Turin et la rue Jean-Jaurès au lieu de passer par la préfecture et la côte Saint-Pierre. 

"On est jamais montés aussi haut dans la violence"

"On était déjà dépités mais là on est jamais montés aussi haut dans la violence", raconte Djamel Khaled, délégué CFDT des chauffeurs de bus Citéa. Ce syndicaliste confie que les chauffeurs se sentent "dépassés par les événements" et notamment parce que "la nuit tombe plus tôt alors l'inquiétude s'installe maintenant."

Choix de la station

À venir dansDanssecondess