Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Bourges : 18 ans de prison requis contre le docteur Dassas

mercredi 27 juin 2018 à 19:04 Par Michel Benoît, France Bleu Berry et France Bleu

L'ancien médecin d'Argent-sur-Sauldre est poursuivi pour viol aggravé et atteinte à l'intimité de la personne. 36 plaintes ont été retenues contre lui. Neuf femmes ont été filmées à leur insu alors qu'elles subissaient un examen gynécologique. Verdict vendredi.

La salle de la cour d'assises du Cher où se déroule le procès du Docteur Dassas.
La salle de la cour d'assises du Cher où se déroule le procès du Docteur Dassas. © Radio France - Michel Benoit

Bourges, France

Dans son réquisitoire, l'avocat général a dépeint un homme à deux faces : "l'une lumineuse (bon père de famille, médecin dévoué à sa patientèle) et l'autre occulte, donnant la nausée." Celle d'un homme perverti, usant tout simplement de son pouvoir pour satisfaire des besoins qu'il n'assouvissait plus dans son couple. 

Une accusation qui repose sur les expertises médicales contenues dans le dossier et le témoignage d'un expert en gynécologie, le professeur Nisand, entendu à l'audience, qui n'a eu de cesse de remettre en cause les gestes du docteur Dassas à l'égard de certaines de ses patientes. 

Pas de quoi abattre la défense. Me Natali s'appuyant lui sur les recommandations du collège national de médecine, en contradiction avec les propos du professeur Nisand. "Oui, on peut pratiquer un toucher vaginal sur une fille vierge, ou pour localiser les ovaires", a voulu démontrer l'avocat. "Mon client à failli lorsqu'il a filmé, mais il n'a pas violé ! Si les postions pratiquées n'étaient pas les bonnes bonnes, cela relève plus de la faute professionnelle que de la cour d'assises." L'avocat général a également demandé une interdiction de séjour du docteur Dassas de 7 ans dans le Cher, et une interdiction d'exercer la médecine (symbolique puisque le docteur Dassas est en retraite désormais.)