Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Bourges : bagarre mortelle à la sortie d'une boîte de nuit (mis à jour)

dimanche 1 novembre 2015 à 11:21 - Mis à jour le lundi 2 novembre 2015 à 14:51 Par Alexandra du Boucheron, France Bleu Berry et France Bleu

A Bourges, deux vigiles d'une boîte de nuit sont suspectés d'avoir frappé mortellement un client de 27 ans samedi matin. Ils ont été mis en examen et écroués dimanche soir.

Voiture de police, image d'illustration.
Voiture de police, image d'illustration. © Radio France - Radio France

Bourges, France

L'enquête se poursuit après la mort d'un jeune homme de 27 ans, samedi soir, à Bourges. La victime, originaire d'Etampes (Essonne), est décédée des suites de ses blessures au Centre hospitalier Jacques Coeur de Bourges après une altercation, le matin même vers 4h30 , avec des vigiles de de la discothèque le Q où il passait la soirée. Deux vigiles ont été mis en examen pour "violences volontaires ayant entraîné la mort sans intention de la donner" et placés en détention provisoire dimanche soir. Il va falloir maintenant déterminer l’enchaînement précis des faits. 

Les explications de Michel Benoît.

Deux versions des faits

D'après l'ami de la victime, blessé légèrement à la bouche lors de l'altercation, il ne s'est rien passé de répréhensible durant la soirée. C'est en sortant, à l'extérieur que, pour une raison indéterminée, les portiers aurait asséné au moins un coup de poing sur la tête de son ami.

Le patron du Q a été entendu samedi après-midi en qualité de témoin. Contacté par France Bleu Berry, Olivier Rivet assure que ses vigiles sont des hommes expérimentés et que ce client avait été rappelé plusieurs fois à l'ordre. Selon lui, c'est la victime qui, une fois dehors aurait cherché les ennuis, se serait mis torse nu pour se battre et aurait aspergé l'un des vigiles avec une bombe lacrymogène. Entendus toute la journée de samedi par la police de Bourges, les vigiles donnent la même version : ils assurent que ces deux clients ont eu un comportement inapproprié au sein de la boîte de nuit entraînant une expulsion sans heurt, mais qu'ils ont été ensuite agressés par les deux amis à l'extérieur de l'établissement. Selon la police, la discothèque était jusque là connue pour des incidents mineurs, elle n'y était pas intervenue depuis plusieurs semaines.

Les images de vidéo surveillance très attendues

Les enquêteurs espèrent beaucoup des images de vidéo surveillance de la discothèque et de la Ville de Bourges. Une caméra se trouve juste en face de la sortie de la discothèque. Les images devraient être visionnées ce lundi après-midi. Une autopsie sera également pratiquée. 

La victime n'était pas habituée de l'établissement. Elle a fait plusieurs arrêts cardiaques pendant l'intervention des secours et se trouvait dans un coma profond à son arrivée à l'hôpital. Ce Francilien résidait à l'hôtel à Vierzon depuis quelques jours. Il travaillait sur un chantier de traitement de fibre optique à Bourges.