Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Bourges : cinq personnes mises en examen dans une affaire de maltraitance

jeudi 4 janvier 2018 à 18:07 Par Sarah Tuchscherer, France Bleu Berry et France Bleu

La mère d'une fillette de six ans et son compagnon ont été mis en examen pour actes de torture et de barbarie ce jeudi à Bourges. Trois autres membres de la famille sont poursuivis pour non-dénonciation de maltraitance et non-assistance à personne en danger.

Justice (illustration)
Justice (illustration) © Maxppp - PQR/MAXPPP

Bourges, France

Cinq personnes d'une même famille ont été mises en examen ce jeudi à Bourges dans une sordide affaire de maltraitance. La victime, âgée de six ans, a été hospitalisée ce week-end, à l'hôpital Jacques Coeur, puis à Tours. Lors de sa prise en charge par les médecins, elle était dans le coma. Son corps portait de multiples traces de coups, de brûlures et de morsures. 

Une tentative de fuite

Dans un premier temps, la mère et son compagnon ont tenté d'échapper à leur mandat d'arrêt. Ils ont finalement été interpellés ce mardi à Toulouse. Après 48 heures de garde-à-vue, ils ont été mis en examen pour actes de torture et de barbarie et placés en détention provisoire. D'après le procureur de la République, Joël Garrigue, leurs propos sont confus. Aucun des deux n'accepte d'endosser la responsabilité des blessures de la fillette. Trois autres personnes ont été mises en examen dans ce dossier : la soeur et la mère du compagnon, pour non-dénonciation de maltraitance, et le frère du compagnon pour non-assistance à personne en danger. Ils ont été placés sous contrôle judiciaire. 

Les services sociaux informés de la situation

Les mauvais traitements subis par la fillette étaient connus des services sociaux. Son frère, âgé de cinq ans, a été placé dans une famille d'accueil il y a quelques mois. Mais la mère s'est opposée au placement de la fillette. "Elle a refusé de recevoir les services sociaux, précise le procureur de la République, Joël Garrigue. Les services de police ont tenté de la localiser, en vain".