Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers - Justice

Bourges : deux hommes interpellés en train de dégrader un radar

-
Par , France Bleu Berry

C'est assez rare pour être signalé : deux individus ont été interpellés à Bourges dans la nuit de mercredi à jeudi, pris en flagrant délit de dégradation de radar de vitesse. Ils étaient toujours en garde à vue ce jeudi soir. Et leur véhicule recelait d'autres surprises.

De plus en plus de radars vandalisés depuis l'instauration du 80 km/h
De plus en plus de radars vandalisés depuis l'instauration du 80 km/h © Maxppp - Simon David

Bourges, France

Il est aux environs d'une heure et demi du matin. Les policiers de la brigade anti-criminalité patrouillent dans les quartiers Nord de Bourges lorsqu'ils repèrent une voiture suspecte. Sa plaque d'immatriculation est recouverte de gros scotch pour la rendre illisible. Les policiers décident de la filocher... les deux hommes à bord ne s'aperçoivent de rien. Ils s'arrêtent près du radar automatique de l'avenue Charles de Gaulle qu'ils aspergent de peinture rouge. Les policiers interviennent en flagrant délit. Les deux hommes sont âgés de de 31 et 33 ans. La fouille de leur voiture s'avère fructueuse : dans le coffre, huit panneaux de limitation de vitesse à 80 km/h que les deux vandales venaient de dérober. Certains sont également recouverts de peinture. Début juillet déjà, une dizaine de panneaux de limitation de vitesse avaient été déboulonnés et abandonnés devant l'entrée du tribunal d'instance Bourges.  Les sanctions peuvent être sévères. Le code pénal prévoit une peine pouvant aller jusqu'à trois ans d'emprisonnement et 45.000 euros d'amende, pour toute dégradation de bien public.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu