Faits divers – Justice

Bourges : dix mois ferme pour le routier à contresens sur l'A71

Par Michel Benoît, France Bleu Berry lundi 5 septembre 2016 à 17:43

Le routier Letton a été condamné en comparution immédiate par le tribunal de grande instance de Bourges
Le routier Letton a été condamné en comparution immédiate par le tribunal de grande instance de Bourges © Radio France - Michel Benoit

Le routier Letton qui roulait ivre, à contresens sur l'A71 samedi soir a été condamné à dix mois de prison ferme et deux ans d'interdiction de conduite. L'homme de 48 ans devait être écroué au Bordiot.

Il va passer sa première nuit en prison à Bourges : le routier Letton qui a roulé 42 kilomètres à contresens sur l'autoroute A71 (entre Mehun sur Yèvre et Chavannes) samedi soir a été condamné à 10 mois de prison ferme par le tribunal de Bourges. L'homme, âgé de 48 ans, a fait profil bas à l'audience mais cela n'a pas suffit à amadouer le tribunal.  C'est un colosse qui est entré dans le box des accusés : 1m90, 120 kilos, les cheveux coupés à la brosse. On comprend mieux en le voyant pourquoi les gendarmes n'ont pas pu tester son imprégnation alcoolique juste après son interpellation. L'homme était agressif, titubait. Dimanche matin, plus de 12 heures après les faits, il présentait encore un taux d'alcoolémie de O,26 g. Le routier devait avoisiner les trois grammes lorsqu'il a remis en route son camion pour quitter l'aire de repos sur laquelle il était arrivé huit heures plus tôt. Il n'aurait pas dû repartir avant lundi matin, mais l'alcool lui avait fait perdre tout repère. Boire beaucoup, c'est ce que fait parfois ce routier lorsqu'il est bloqué tout un weekend dans son camion. Il n'est pourtant pas alcoolique et n'a jamais fait parler de lui en vingt-huit ans de conduite dont dix à l'international. C'est en russe qu'il s'exprime pour demander pardon : " Je sais que j'ai fait des bêtises" , mais l'homme n'en a aucun souvenir. Il aura roulé 32 minutes à contre sens et croisé environ 300 véhicules, des conducteurs qui eux ne sont pas près d'oublier qu'ils ont frôlé la mort.

Partager sur :