Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Retrouvez les résultats définitifs du second tour des Municipales, commune par commune

Tous les résultats

Bourges : la base d'aviron du Lac d'Auron de nouveau la cible d'incendiaires

-
Par , France Bleu Berry

Un an après un premier incendie criminel à la base d'aviron du Lac d'Auron à Bourges, le club déplore un nouvel incident similaire. Dans la nuit de vendredi à samedi dernier : un feu a pris à l'extérieur des locaux et a touché les catamarans du club.

L'incendie a pris à l'extérieur des locaux
L'incendie a pris à l'extérieur des locaux - Nicolas Jolly

Un an après un premier incendie criminel à la base d'aviron du Lac d'Auron à Bourges, le club déplore un nouvel incident similaire. Dans la nuit de vendredi à samedi dernier, un feu a pris à l'extérieur des locaux et a touché les catamarans du club. 

La piste criminelle qui est privilégiée

Le feu a pris sur des plaques en polystyrène, là où sont posés les catamarans du club. Tout indique un incendie volontaire. Le vice président du club, Nicolas Jolly ne cache pas sa colère et son incompréhension : "Nous ne comprenons pas ces attaques, pourquoi s'en prendre à du matériel sportif associatif ? C'est écœurant !" 

Un catamaran est complètement détruit autre est très endommagé : les dégâts sont estimés à 30.000 euros. 

Mais ce n'est pas le seul préjudice : "ce qui est important de savoir, c'est que ces catamarans servent pour les championnats de France qu'on accueille tous les 2 ans, donc c'est toute la société berruyère qui est concernée par ses attaques : ce genre d'événements ramènent du monde dans les hôtels et les restaurants !" tempête Nicolas Jolly.

Nicolas Jolly tient quand même à rassurer sa clientèle :  les prochains événements pourront se tenir comme prévu.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu